En 2001, une journaliste iranienne enquête sur une série de meurtres contre des prostituées, et elle va s'apercevoir qu'elle est peu aidée sur cette affaire, de sorte qu'elle doit infiltrer le milieu afin de rencontrer cet homme. Celui-ci veut en effet débarrasser la ville de Mashhad de ces femmes de pêché en les tuant après les ramener chez lui.


Inspiré d'une affaire réelle s'étant déroulé en Iran 2001, Les nuis de Mashhad a fait forte impression à Cannes 2022, où l'actrice principale Zar Amir Ebrahimi fut justement récompensée, car elle incarne une femme qui parait fragile, dans le sens physique du terme, mais également une combattante en allant se confronter à cet homme. D'ailleurs, je pense que le personnage du tueur incarné par Mehdi Bajestani est peut-être plus intéressant, car nous sommes dans sa psyché, à l'image d'une scène terrifiante où en faisant un pique-nique en famille, un geste malencontreux de son fils le fait sortir de ses gonds comme un animal enragé. Mais nous sommes aussi en présence d'un fanatique, qui dit agir au nom d'Allah afin de purger la ville de ces prostituées. Car rappelons que la prostitution est interdite en Iran, voire passible de la peine de mort en cas de récidive.


La réalisation de Ali Abbasi est elle aussi impressionnante car on est dans un thriller, avec ses scènes de nuit qui font peur, car on ne sait pas où le danger peut survenir, et la confrontation entre la journaliste et le tueur est elle aussi flippante, car filmée dans les conditions du réel.

En tout cas, sans parler de la fin, qui peut prêter à polémique, le film est passionnant sur ce qu'il dit de l'Iran, du sort réservé aux femmes, et de ce qu'on peut faire au nom d'une religion. Mais en termes de cinéma, c'est vraiment bien fichu.

Boubakar
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les meilleurs films de 2022

Créée

le 30 déc. 2022

Modifiée

le 30 déc. 2022

Critique lue 31 fois

2 j'aime

Boubakar

Écrit par

Critique lue 31 fois

2

D'autres avis sur Les Nuits de Mashhad

Les Nuits de Mashhad
Sergent_Pepper
5

Explicit gimmicks

Alors qu’il semblait se spécialiser dans le registre fantastique avec le coup d’essai *Shelley *et le plus surprenant *Border *en 2018, Ali Abbasi revient sur les écrans avec un projet bien plus...

le 13 juil. 2022

36 j'aime

6

Les Nuits de Mashhad
EricDebarnot
6

La chasseresse

Depuis qu'il adopte les codes du thriller moderne, le cinéma iranien a la cote, et est porté aux nues par des gens qui ne supporteraient pas regarder plus de dix minutes d'un chef d'oeuvre de...

le 14 juil. 2022

17 j'aime

Les Nuits de Mashhad
Procol-Harum
4

Point de vue, en question

Après avoir questionné le spectateur sur l’idée qu’il se faisait d’une frontière morale (où se situe le bien, le mal, la monstruosité ?), en adoptant le point de vue du « monstre » dans Border...

le 16 juil. 2022

14 j'aime

3

Du même critique

Total recall
Boubakar
7

Arnold Strong.

Longtemps attendues, les mémoires de Arnold Schwarzenegger laissent au bout du compte un sentiment mitigé. Sa vie nous est narrée, de son enfance dans un village modeste en Autriche, en passant par...

le 11 nov. 2012

44 j'aime

3

Massacre à la tronçonneuse
Boubakar
3

On tronçonne tout...

(Près de) cinquante ans après les évènements du premier Massacre à la tronçonneuse, des jeunes influenceurs reviennent dans la petite ville du Texas qui est désormais considérée comme fantôme afin de...

le 18 févr. 2022

42 j'aime

Dragon Ball Z : Battle of Gods
Boubakar
3

God save Goku.

Ce nouveau film est situé après la victoire contre Majin Buu, et peu avant la naissance de Pan (la précision a son importance), et met en scène le dieu de la destruction, Bils (proche de bière, en...

le 15 sept. 2013

42 j'aime

9