Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Voir le film

Un acteur fascinant, très politiquement engagé, une sorte de Jane Fonda au masculin. Le versant politique et cinéma est très présent dans le docu, celui plus intime est moins évoqué. Le lien entre toutes les parties n'est pas toujours évident, dommage. Mais cela reste intéressant pour tout cinéphile car quelle carrière!

Alligator
6
Écrit par

Créée

le 27 déc. 2022

Critique lue 6 fois

Alligator

Écrit par

Critique lue 6 fois

D'autres avis sur Robert Redford : L'Ange blond

Robert Redford : L'Ange blond
Alligator
6

Critique de Robert Redford : L'Ange blond par Alligator

Un acteur fascinant, très politiquement engagé, une sorte de Jane Fonda au masculin. Le versant politique et cinéma est très présent dans le docu, celui plus intime est moins évoqué. Le lien entre...

le 27 déc. 2022

Robert Redford : L'Ange blond
Mr_Kiki
4

des airs de magazine people

Tentant de m'éduquer au cinéma et à son histoire, ce documentaire m'intéraissait forcément mais je dois dire que je suis bien déçu. Je ne savais pas grand chose sur Robert Redford et j'ai...

le 25 juil. 2022

Du même critique

The Handmaid's Tale : La Servante écarlate
Alligator
5

Critique de The Handmaid's Tale : La Servante écarlate par Alligator

Très excité par le sujet et intrigué par le succès aux Emmy Awards, j’avais hâte de découvrir cette série. Malheureusement, je suis très déçu par la mise en scène et par la scénarisation. Assez...

le 22 nov. 2017

54 j'aime

16

Holy Motors
Alligator
3

Critique de Holy Motors par Alligator

août 2012: "Holly motors fuck!", ai-je envie de dire en sortant de la salle. Curieux : quand j'en suis sorti j'ai trouvé la rue dans la pénombre, sans un seul lampadaire réconfortant, un peu comme...

le 20 avr. 2013

53 j'aime

16

Sharp Objects
Alligator
9

Critique de Sharp Objects par Alligator

En règle générale, les œuvres se nourrissant ou bâtissant toute leur démonstration sur le pathos, l’enlisement, la plainte gémissante des protagonistes me les brisent menues. Il faut un sacré talent...

le 4 sept. 2018

50 j'aime