Couverture Antigone

Critiques de Antigone

Livre de (1944)

Critique de Antigone par PikPik

L'Antigone d'Anouilh, c'est d'abord une histoire. Une histoire qui est moins, à mon sens et paradoxalement, celle d'Antigone que celle de Créon. Créon tente de conduire les hommes, il est le maître et pourtant il ne peut rien. Il connait les hommes depuis le temps qu'il les conduit. Leur bassesse, leur bêtise. Il ne peut être leur maitre - ou tout du moins leur roi - qu'en acceptant et en... Lire l'avis à propos de Antigone

34 3
Avatar PikPik
10
PikPik ·

Entre tragédie et politique : écrire un mythe au XXème siècle...

La tragédie L'histoire contient en elle-même le ressort tragique : une soeur condamné à braver la loi pour enterrer son frère, au nom du devoir moral. En somme la pièce de théâtre oppose la moral étatique, la raison pratique, à celle du sentiment. C'est quasiment une opposition philosophique qui oppose Créon, le roi, à Antigone. Mais, Anouilh réactualise... Lire l'avis à propos de Antigone

19
Avatar Tom_Ab
9
Tom_Ab ·

résistance ?

Quand une loi est injuste, doit-on quand même la respecter ou a-t-on le devoir moral de l'enfreindre pour obéir à un idéal plus élevé ? C'est la question qui se trouve au cœur de l'histoire d'Antigone, fille d'Oedipe qui n'accepte pas que le corps de son frère pourrisse en pleine nature. La question est : que peut apporter Jean Anouilh à la pièce de Sophocle ? La réponse se trouve dans la date.... Lire l'avis à propos de Antigone

61 8
Avatar SanFelice
10
SanFelice ·

Une oeuvre...

Intellectuellement dérangeante, avec des questions intemporelles, parlantes, profondes. Une confrontation entre Antigone, l'incomprise, l'inédite, la terrifiante, la bornée, la folle ; et Créon, le sage, la doxa, le modéré, le lucide et l'effrayé. En lisant ce livre, on s'interroge sur soi-même et sur ce qui vient immanquablement un jour : la maturité, la fin de l'impulsivité et le début des... Lire la critique de Antigone

20
Avatar Eggdoll
9
Eggdoll ·

Critique de Antigone par nm-reader

(Critique légèrement modifiée après la lecture du "quatrième mur", de Sorj Chalandon) Anouilh revisite l’œuvre de Sophocle, au temps d'une France occupée, pour parler de résistance, d'injustice et de désobéissance avec plus de crédibilité que jamais. Les interrogations suscitées par la pièce sont multiples et pertinentes : "doit-on obéir à une loi injuste quand des principes plus élevés sont... Lire la critique de Antigone

16
Avatar nm-reader
8
nm-reader ·

Ô Créon

A chaque nouvelle lecture de l'Antigone d'Anouilh, un même personnage m'émeut et m'interroge. Ce n'est pas Antigone, la fillette qui découvre qu'au final, il n'existe aucune cause digne de mourir pour elle, pas même le respect des lois divines. Ce n'est pas Antigone, l'adolescente rebelle qui se dresse face aux lois qui gouvernent la Cité sans d'autres excuses que son puéril besoin de... Lire l'avis à propos de Antigone

23 9
Avatar Tezuka
10
Tezuka ·

comparaison des comparutions

Je ne suis pas un étudiant en philo, ni même en lettre, juste un personnage qui apprécie la littérature et la philosophie. Je vous avoue qu'il m'est difficile de noter certaines oeuvres ; cette dérangeante impression de passer à côté du propos de l'auteur cogne continuellement dans mes pensées. Lorsque je me suis saisi d'Antigone, le livre était déjà bien annoté. c'est donc quelque peu guidé... Lire la critique de Antigone

15 5
Avatar LeCactus
5
LeCactus ·

LA Pièce !

J'ai du lire ce livre en classe de 3ème. Une révélation. Pour moi ce livre symbolise mon passage de l'enfance à l'adolescence. Le personnage d'Antigone est fascinant et cette tirade : "Comprendre, toujours comprendre..." est à mon avis l'une des plus belles du théâtre du XXème. Une vraie leçon d'engagement et une réflexion intéressante sur la morale, bref, une leçon de vie... A lire et à... Lire la critique de Antigone

7 1
Avatar Lambeaux
10
Lambeaux ·

De la conception du bonheur

De la pièce en elle-même je n'ai retenu que peu de choses sinon qu'elle était agréable à la lecture. En revanche une notion m'a particulièrement plu : celle du bonheur, développée par Antigone et Créon. En total opposition les personnages opposent deux concepts. Antigone désire un bonheur passioné, immédiat, plus jouissif mais complètement dans l'excès. Créon contraste en exprimant un bonheur... Lire l'avis à propos de Antigone

6 1
Avatar Traz
8
Traz ·

La réécriture du pauvre

Non je n'aime pas l'Antigone d'Anouilh et je vais expliquer pourquoi. Déjà, j'ai du mal à saisir la nécessité de cette réécriture. Bien sûr je peux comprendre qu'on trouve dans l'Antigone de Sophocle un écho à la résistance, tout comme chez Electre ou encore Oedipe. Non, ce que je n'arrive pas à comprendre, ce n'est pas la nécessité de la réécriture, mais comment cette réécriture en... Lire la critique de Antigone

13 5
Avatar locsi
4
locsi ·