Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Voir la série

Quand j'ai vu que cette série était comparée par les critiques et les spectateurs à l'excellente "Little Big Lies", et que les avis étaient dithyrambiques, je n'ai pas attendu très longtemps pour m'y mettre !
Pourtant, je n'ai pas été jusqu'au bout...
Dans un épisode, le personnage très antipathique de Kerry Washington (qui est infecte avec sa fille mais qui écoute religieusement les chouineries d'une serveuse qu'elle connait à peine et qui s'épanche sur sa fille disparue) discute avec le personnage très antipathique de Reese Witherspoon (genre, LE LENDEMAIN!!) Cette dernière lui propose de lui présenter des amis
"Tu vas les a-do-rer" qu'elle dit innocemment "Et, tu verras ma chérie : ils ont une fille MA-GNI-FI-QUE, un ANGE qu'ils ont adopté, ils l'ont trouvé COMME de par hasard sur le perron d'une Eglise dis, c'est une histoire superbe, non ? non ?!"
Bah ça alors !!! Détective Washington a résolu l'affaire de la fille de la serveuse en 24h sans même lever le petit doigt ! Ce genre de coïncidences improbables et particulièrement mal écrites dignes de sitcoms bien pétés où des épouses désespérées boivent des mimosas et confectionnent des cupcakes tout en enquêtant sur le serial-killler qui vient de s'installer dans la rue, me fait décrocher illico. Surtout qu'ici pas une once d'humour pour faire passer la pilule : au contraire, on se prend vraiment très au sérieux ! Si on ajoute, pour délayer l'intrigue qui ne tiendrait jamais 8 épisodes autrement, des histoires d'ados têtes à claques mille fois vus (mieux) ailleurs. Précarité, coming-out, discrimination raciale... à force de vouloir tout traiter, la série survole tout, et tout est décevant...


Alors, oui, on voit Joshua Jackson en slip, et certaines interactions entre les deux gamins qui sympathisent sont mignonnes... mais que l'ensemble est lourd !!


Sans moi donc !


(PS : il n'y a que moi qui trouve que Kerry Washington comme si un truc sentait le cadavre sur la plateau ? A chaque fin de scène j'ai l'impression qu'elle va dire "mais quelqu'un a pété ?")

Marcus-Landfall
2
Écrit par

Créée

le 8 août 2020

Critique lue 1.6K fois

9 j'aime

4 commentaires

Marcus Landfall

Écrit par

Critique lue 1.6K fois

9
4

D'autres avis sur Little Fires Everywhere

Little Fires Everywhere
Lardon
5

Little bullshit everywhere

La série oscille vraiment entre petites bonnes idées et grosses situations purement improbables qui gâchent le rendu final. On a du mal à comprendre, même en faisant un gros effort, le comportement...

le 11 oct. 2020

8 j'aime

Little Fires Everywhere
alb
8

On va échanger nos mamans

Little Fires Everywhere, c'est la rencontre de deux mères au style complétement différents. D'un côté Elena incarnée par Reese Witherspoon que l'on voit beaucoup à la télévision en ce moment entre...

Par

le 9 mai 2020

8 j'aime

Little Fires Everywhere
EricDebarnot
7

Burning down the House !

On connaît l'intérêt de Reese Witherspoon pour la promotion, à travers les films et séries TV qu'elle produit ou / et qu'elle interprète, d'idées progressistes quant à la position de la femme dans la...

le 18 août 2020

7 j'aime

Du même critique

Moins qu'hier (plus que demain)
Marcus-Landfall
6

Un Gars / Une Fille

Fabcaro, qui m'avait enchanté avec le petit bijou qu'on ne présente plus Zaï Zaï Zaï Zaï, s'accorde une récréation avec ce petit album sympatoche sur les affres de la communication dans le couple...

le 24 mai 2018

14 j'aime

L'Homme gribouillé
Marcus-Landfall
8

Première bonne surprise de 2018

Une couverture très belle et intrigante : il n'en fallait pas plus pour que je m’intéresse à cet album illustré par Frederik Peeters et scénarisé par Serge Lehman ! Tout commence à Paris, sous une...

le 21 janv. 2018

11 j'aime

Bug, tome 1
Marcus-Landfall
5

System Failure

En 2041, alors que toutes les femmes sont des créatures longilignes au visage émacié et aux lèvres charnues et que tous les hommes sont des clones de Nikopol aux variantes capillaires plus ou moins...

le 26 nov. 2017

10 j'aime