Affiche Carnage

Critiques de Carnage

Film de (2011)

Chassez le naturel il revient au galop

Est-ce par hasard que Polanski a choisi d'adapter la pièce de Yasmina Reza Le Dieu du carnage ? Certes non, et loin d'être anecdotique ce choix correspond une fois de plus aux obsessions d'un homme confronté à un huis-clos forcé lors de son incarcération en résidence surveillée. Exorciser ses vieux démons tout en s'amusant, c'est... Lire la critique de Carnage

131 56
Avatar Aurea
7
Aurea ·

Carnage adouci

Sur la forme, le tournage en quasi temps réel et les répétitions qui ressemblent à du théâtre, le film, adapté d'une pièce justement, offre un crescendo très rythmé vers le poison et les tensions qui animent deux couples dans un appartement.Polanski s'amuse en filmant en retrait une banale scène entre gamins; l'un d'eux frappe son camarade avec un bâton, ce qui déclenchera les joutes verbales... Lire la critique de Carnage

45 10
Avatar Ligeia
8
Ligeia ·

Le clafoutis poire-pomme, de discorde.

Ah ! Les charmes ineffables du cinéma contemporain. En voyant carnage, je ne me suis à aucun moment demandé ce qui avait poussé Polanski à mettre en image cette pièce de Yasmina Reza. Certes, ces 1h15 confinées dans un salon (avec, oh ! une incursion dans le couloir de l'immeuble et une autre dans la salle de bain) offrent peu de possibilités de mise en scène. Cette dernière est du reste très... Lire l'avis à propos de Carnage

42 6
Avatar guyness
7
guyness ·

Un con, deux cons, trois cons, quatre cons...sont dans un bateau

Au départ, pas de quoi faire rêver , l'adaptation au cinéma de pièces de théâtre étant en général au mieux inutile, au pire clairement foiré. Mais ici cela fonctionne redoutablement, et un mot semble résumer parfaitement cet exercice de style : jouissif. Les dialogues sont savoureux, le quatuor d'acteurs semble prendre un plaisir indéniable, et surtout, Polanski réussit le tour de force de... Lire la critique de Carnage

25 6
Avatar takeshi29
7
takeshi29 ·

Critique de Carnage par obben

Ce qui étonne après visionnage du film, c'est de comprendre que l'interet ne porte finalement pas sur la confrontation des couples (déjà établis ou en train de l'être) mais bel et bien le démantèlement des différentes facettes composant la culture occidentale (ainsi que ses pseudos détracteurs), le huis clos comme cocotte minute. Le cynisme qui s'en dégage est réellement jouissif et réserve de... Lire l'avis à propos de Carnage

32 6
Avatar obben
5
obben ·

Le bal des frustrations

Le fils des Longstreet est agressé par celui des Cowan. Les deux couples se rencontrent dans l'appartement de Penelope et Michael Longstreet. Le conflit semble rapidement réglé, de la bonne volonté étant manifestée de chaque côté, mais le sens de la justice obsessionnel de Penelope et une suite d'incidents fâcheux vont forcer les Cowan à rester sur place. Le vernis craque bien vite et la... Lire la critique de Carnage

22 3
Avatar Jackal
8
Jackal ·

L'homme descend du singe.

Sous le verni plus ou moins épais de la civilisation se cachera toujours le grand primate de nos origines, c'est le message que fait passer Roman Polanski dans ce film. Le synopsis est court, deux couples de parents dont les enfants se sont battus, se retrouvent pour régler cette affaire à l'amiable, du moins au début. Il a l'avait déjà démontré avec La Jeune Fille Et La Mort, Roman Polanski... Lire l'avis à propos de Carnage

19 11
Avatar Jambalaya
8
Jambalaya ·

De l’esthétique du catalogue.

Le théâtre filmé du récent Venus à la fourrure, d’une grande intelligence, subtil dans la réflexion portée sur l’adaptation, la littérarité d’une œuvre à l’épreuve de son incarnation, ne pouvait que motiver à voir cette autre tentative de Polanski qu’est Carnage. Il faut bien entendu accepter de jouer le jeu d’un huis clos et d’une situation unique, d’un débordement verbal fondé sur la... Lire l'avis à propos de Carnage

40 2
Avatar Sergent Pepper
3
Sergent Pepper ·

I WIPE MY ASS WITH YOUR HUMAN RIGHTS !

♫ Musique ♫ Dans un appartement New Yorkais des plus banals, deux couples ordinaires se rencontrent suite à une bagarre entre leurs deux enfants respectifs. Les parents de la « victime » vont ainsi pouvoir s’expliquer avec les parents du « coupable ». Bien que les échanges débutent dans un contexte des plus... Lire la critique de Carnage

17 5
Avatar Beezell
9
Beezell ·

Bas les masques

Disons-le tout de go : on ne va pas voir une adaptation de pièce de théâtre au cinéma pour ses qualités esthétiques. Non pas que Carnage soit affreux sur ce point, mais Polanski n'a pas le talent de Lumet en matière de huis clos, avec une gestion de l'espace assez étriquée et de nombreuses erreurs de continuité (virez le scripte qui a eu la bonne idée de remplacer un canapé par deux fauteuils en... Lire l'avis à propos de Carnage

16 1
Avatar HarmonySly
7
HarmonySly ·