Affiche Johnny Guitare

Critiques de Johnny Guitare

Film de (1954)

Un western à part

Je l'avais vu il y a longtemps, gardant en mémoire le visage unique, voire impressionnant de Joan Crawford, dans le rôle de l'aventurière, l'étrangère qui fascine : Vienna, tenancière d'un saloon isolé dans la montagne. J'ai retrouvé ce même sentiment à la deuxième vision, la même impression de tension extrême, y compris... Lire l'avis à propos de Johnny Guitare

62 33
Avatar Aurea
8
Aurea ·

A trouble maker

Je ne suis pas un admirateur de la Nouvelle-Vague. Ni des films qu'ils ont faits, ni des choses qu'il sont pu écrire. Cependant, une des rares fois où je suis tombé d'accord avec ces brigands de Godard ou Truffaut, c'est sur leur admiration pour Nicholas Ray. Le cinéaste, un peu trop oublié à mon goût de nos jours (finalement, on ne le cite actuellement que pour La Fureur de Vivre, et c'est... Lire la critique de Johnny Guitare

22 4
Avatar SanFelice
10
SanFelice ·

Que voilà un western audacieux !

Le film commence par une première demi-heure en huis-clos, dans un bar tenu par une femme. A son apparition, Joan Croawford. On la voit une seconde, on ne l'oublie plus, et on sait instantanément que c'est elle qui commande. Entre des clients fidèles (dont l'éternel archétype du jeunot fougueux... ah non, tiens, il a sa part de lâcheté ?!), elle retrouve le fameux Johnny Guitare. Se... Lire la critique de Johnny Guitare

4 8
Avatar Billy98
9
Billy98 ·

Avec sa guitare, Johnny à l'idée...

... de faire oublier son passé de terreur de la gâchette. Et c'est à peu près la seule bonne du film. Bon, ceux d'entre vous qui me font le plaisir infini de lire régulièrement mes modestes critiques le savent: je suis plutôt porté sur le grand (ou vieux) classique ces derniers mois, et les westerns en particulier. Tout ça pour dire qu'il ne faudra pas, ici, venir m'intenter un procès de délit... Lire la critique de Johnny Guitare

31 9
Avatar guyness
4
guyness ·

Un classique, mais atypique

Mélange atypique de western et de drame sentimental, si j'ai voulu le voir, c'est parce que "Johnny Guitar" est une sorte de légende, je ne parle pas du film, bien que ce soit devenu un classique comme la plupart des films de Nicholas Ray, mais musicalement parlant, la ballade triste de Peggy Lee a acquis une certaine notoriété et a été reprise par bon nombre de chanteurs, comme par exemple... Lire l'avis à propos de Johnny Guitare

10 3
Avatar Perce-Neige
7
Perce-Neige ·

L'Odyssée

Johnny a troqué son colt pour une guitare quand il revient, 5 ans après l'avoir quitté, auprès de Vienna. Elle est sa Pénélope et son Ithaque à la fois. Son amour et sa quête de sérénité. Il est son Ulysse. Il y a eu bien des prétendants mais seul lui comptait. Mais quand Pénélope tissait son voile, Vienna s'affranchissait de sa condition de prostituée, montait un casino-saloon et s’élevait au... Lire la critique de Johnny Guitare

11 2
Avatar blig
8
blig ·

Too late.

Certains noms de films ne donnent pas plus envie que ça de les découvrir, le titre Johnny guitare fait parties de cette liste de films dont le titre repousse plus qu'il n'attire. Avec un titre pareil on s'attend à une chose dans la veine des films d'Elvis Presley Stay Away, Joe dont la traduction française est Mic-mac au Montana. C'est le genre de film qui... Lire la critique de Johnny Guitare

2
Avatar Heurt
8
Heurt ·

Solitudes à deux

Ah que Johnny Guitar c'est un film à part dans le paysage du Far West ! Ah qu'il est souvent adulé par les spécialistes ou controversé par d'autres spécialistes. M'enfin quoi qu'il en soit, ce film a le mérite d'être un western de ce qu'il y a de plus original. Dans les films de Nicholas Ray prédomine souvent un côté tragique et une absence de suspens. On connaît la trajectoire des... Lire l'avis à propos de Johnny Guitare

8
Avatar Alex La Biche
7
Alex La Biche ·

Film fantasme creux

Unique western [ancien] où les femmes mènent clairement le jeu, Johnny Guitare appartient à la catégorie des westerns baroque, ou crépusculaires, ceux plongés dans la face sombre de l'Ouest américain. Elle devient la variante dominante au moment où sort ce film de Nicholas Ray (1954). Ces westerns montrent un univers menacé par la modernité : L'homme qui tua Liberty Valance annonce clairement sa... Lire l'avis à propos de Johnny Guitare

4
Avatar Zogarok
6
Zogarok ·

Lie to me

(vu en VO intégrale) Bordel, ce film est cooooool ! Je vais chausser mes plus belles listes à puces pour énumérer de manière iprécise et absolument pas exhaustive les qualités de ce film : La BO est très cool Le jeu d'acteur est bon, mais genre, suffisament bon pour voir des nuances dans les interprétations même dans les visages, oui oui Oui, oh oui,... Lire la critique de Johnny Guitare

1
Avatar belgandhi
10
belgandhi ·