Affiche La Belle Époque

Critiques de La Belle Époque

Film de (2019)

Ready Player Two

Personnellement, je ne sais rien de Nicolas Bedos (fils de... ?), même si j'ai cru comprendre qu'il s'agit de quelqu'un qui n'a pas très bonne réputation. Pourtant, à voir son "La Belle Epoque", j'ai tendance à penser plein de bonnes choses de lui : d'abord parce que le scénario de ce film est certainement l'un des plus malins que j'ai vus dans un film français... Lire l'avis à propos de La Belle Époque

72 13
Avatar Eric Pokespagne
7
Eric Pokespagne ·

Les fausses connivences

Film sur l’écriture, la mise en scène et la manipulation, La Belle Époque est malin à plus d’un titre. Nicolas Bedos a par exemple eu la bonne idée de ne pas y jouer, conscient de la détestation épidermique dont il peut faire l’objet, préférant déguiser son personnage sous les traits d’un Guillaume Canet plus avenant, mais qui ne... Lire l'avis à propos de La Belle Époque

79 5
Avatar Sergent_Pepper
7
Sergent_Pepper ·

Se souvenir des belles choses

Entre Nicolas Bedos et moi, le courant n'est jamais réellement passé. Si je l'avais trouvé pas mal dans des films comme Populaire ou Amour et Turbulences, où il ne faisait que l'acteur, sans s'être autrement plus investi dans le projet, son rôle de pseudo sniper, ses chroniques un rien poseuses ou encore l'expression de la prétention... Lire la critique de La Belle Époque

32 1
Avatar Behind_the_Mask
8
Behind_the_Mask ·

Vertiges du passé

D'une certaine manière, Nicolas Bedos est un "vieux" cinéaste, alors qu'il n'a que 40 ans et deux longs-métrages à son actif. Oui, vieux sage, si l'on préfère, qui non seulement semble pratiquer la grammaire du cinéma depuis des lustres mais qui porte également un regard d'une lucidité redoutable sur le temps qui passe, l'usure du couple, la nostalgie de la jeunesse, etc. C'était vrai dans... Lire l'avis à propos de La Belle Époque

13 5
Avatar 6nezfil
7
6nezfil ·

Docteurs Feelgood

Il est deux ou trois catégories de films qui semblent devoir souffrir de défauts d'écritures récurrents, et qui ont le don, au fil des années, de m'énerver de plus en plus. Parmi ces genres, le feel-good movie vient sans problème en tête de peloton. On ne peut plus en trouver un qui ne souffre du syndrome "on dirait…" (Mais si, vous savez, cette façon qu'on avait, enfants, d'imaginer le truc... Lire l'avis à propos de La Belle Époque

34 16
Avatar guyness
5
guyness ·

Des seventies en carton-pâte

Le deuxième long-métrage du fils Bedos débute comme une série Netflix : sur les chapeaux de roues. Pendant pas moins de 30 minutes, nous sommes emportés malgré nous dans une déferlante de scènes montées à toute allure et qui se révèlent d'une étonnante vulgarité. Ça s'insulte, ça s'engueule sur les toilettes, ça vomit, ça se trompe et se jette à la rue en pyjama. Rares sont les débuts de... Lire la critique de La Belle Époque

18
Avatar LeaDedalus
2
LeaDedalus ·

D'une niaiserie sans nom

Voilà un film que l'on peut spoiler sans scrupules, car tout va se dérouler exactement comme on l'attendait. Soit deux couples, un jeune et un vieux : le vieux couple, par lequel commence le film, se compose de deux caricatures : le papy ronchon qui déteste tout ce qui a trait à notre époque, et la branchée hystérique qui fait tout pour rester dans le coup (pourquoi ?... Lire l'avis à propos de La Belle Époque

22 8
Avatar Jduvi
5
Jduvi ·

La présence d’un passé omniprésent n’est pas passée (Mc Solaar)

On l’attendait le deuxième long métrage de Nicolas Bedos. Pour voir comment il allait placer ses cadres, pour deviner les mises en abyme de son histoire personnelle entre deux plans et pour constater s’il oscille toujours aussi bien entre rires et émotions.La Belle Époque ne dément pas ces attentes et a l’audace de nouvelles propositions dramatiques. On ne peut qu’aimer le cheminement de... Lire l'avis à propos de La Belle Époque

17 2
Avatar Specliseur
8
Specliseur ·

La plus belle année d'une vie

C'était bien. Franchement, si l'on m'avait dit il y a encore six mois que derrière le personnage insupportable de Nicolas Bedos se cachait un réalisateur tout à fait estimable, je ne l'aurais pas cru. A ma décharge, je ne l'ai connu pendant des années que pour ses quelques interventions par-ci par-là et surtout pour ses chroniques affligeantes dans Elle, qui m'avaient globalement... Lire l'avis à propos de La Belle Époque

14 2
Avatar ServalReturns
7
ServalReturns ·

Derrière lui le passé reparaît, plus mélancolique d'être insaisissable, de n'être qu'une ombre

Citation de Henri de Régnier Suite à une pause de 4 ans après avoir scénarisé des films qui oscillent entre le mauvais et le foirage total, Nicolas Bedos revenait avec sa première réalisation Monsieur & Madame Adelman en 2017 qui créait la surprise en étant une œuvre tout à fait honorable. Et avant de reprendre la folle série des OSS passant... Lire l'avis à propos de La Belle Époque

15 5
Avatar Lordlyonor
8
Lordlyonor ·