Bande-annonce
Affiche La Couleur de la victoire

La Couleur de la victoire

(2016)

Race

12345678910
Quand ?
6.5
  1. 7
  2. 11
  3. 23
  4. 70
  5. 214
  6. 548
  7. 712
  8. 298
  9. 70
  10. 32
  • 2K
  • 71
  • 1.1K

Dans les années 30, Jesse Owens, jeune afro-américain issu du milieu populaire, se prépare à concourir aux Jeux d’été de 1936 à Berlin. Cependant, alors qu’Owens lutte dans sa vie personnelle contre le racisme ambiant, les Etats-Unis ne sont pas encore certains de participer à ces Jeux, organisés...

Casting : acteurs principauxLa Couleur de la victoire
Casting complet du film La Couleur de la victoire
Match des critiques
les meilleurs avis
La Couleur de la victoire
VS
Avatar Behind_the_Mask
7
For the love of the Games

La performance est entrée à jamais dans l'histoire. Tout comme la couleur de celui qui a pris la plume pour inscrire ce moment dans l'éternité. Sur les terres de la discrimination et de la tyrannie, où les bras se lèvent bien haut en forme de salut. La Couleur de la Victoire, c'est l'histoire, certes un peu romancée, de Jesse Owens, celle du sport prise dans la Grande Histoire. C'est là que réside toute la réussite du film : inscrire ce que l'athlète a vécu...

5
Avatar Arnaud Fioutieur
4
Arnaud Fioutieur
1936 AVec J.C.

J.C. (prononcez "Djai Si"), c'est James Cleveland Owens, dit "Jesse Owens", le messie, le sauveur, l'homme grâce auquel les Noirs américains verront leur image de parias prendre un tout petit peu de galon auprès de leurs compatriotes blancs, le temps des Jeux... Car ce biopic --- dont le titre original, Race, évoque efficacement à la fois la couleur de la peau et la course --- se focalise sur une très courte période de la vie de l'athlète :... Lire l'avis à propos de La Couleur de la victoire

3 2
Critiques : avis d'internautes (47)
La Couleur de la victoire
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Miroir déformant

Lorsqu'on jette un coup d’œil à la filmographie de Stephen Hopkins, on remarque tout de suite que le long métrage dénote pas mal avec les autres, au point de faire presque figure d'attrape-prix. Pourtant, si un certain académisme y est bel et bien présent, on peut difficilement arguer le réalisateur d'être un élève modèle au vu des multiples maladresses du film.... Lire l'avis à propos de La Couleur de la victoire

11
Avatar GigaHeartz
4
GigaHeartz ·
Ségrégation nazie

Mes critiques peuvent contenir des spoilers qui seront balisés. Points positifs - Mélange de biopic sportif et de contexte historique - Rythme maîtrisé - Très bon casting - Reconstitution et ambiance Points négatifs - Quelques faits historiques « modifiés » - Visuellement pas toujours au top Avis Que donne La... Lire l'avis à propos de La Couleur de la victoire

5
Avatar Sofian DeRochdi
8
Sofian DeRochdi ·
Race

"La couleur de la victoire" (titre français crétin indigne de l'idée originale, simple et géniale, d'appeler le film "Race") pose au spectateur un dilemme relativement peu fréquent : on a ici affaire à un sujet extraordinaire - et qui plus est à nouveau essentiel en notre monde secoué par des convulsions extrémistes - traité avec une absence de talent confondante ! Et malgré... Lire l'avis à propos de La Couleur de la victoire

13
Avatar Eric BBYoda
6
Eric BBYoda ·
La plus belle victoire

La plus belle victoire 1933, Ohio: Jesse Owens est remarqué par son exceptionnelle vitesse de course et poussé à prendre part a l'aventure olympique de 1936 a Berlin. Sauf que le nazisme est arrivé au pouvoir et que la population américaine est hostile a une participation aux jeux et que, étant noir, Jesse est très mal perçu par certains de ses camarades d'entraînement. C'est sans compter... Lire la critique de La Couleur de la victoire

2
Avatar vincenzobino
9
vincenzobino ·
Découverte
Le Dieu du Stade

Stephen Hopkins choisit de centrer sa biopic de Jesse Owens sur trois grandes années fondatrices de sa renommée internationale : de 1933 lors de son entrée à l'Université d'Ohio jusqu'à la fin des jeux en 1935 (ah mais ça fait deux ça pas trois je sais mais ça dépasse un peu sur les bords). Premier bon ressenti de ce choix: ne centrer le film que sur l'essentiel, sans trop de chichi... Lire la critique de La Couleur de la victoire

5
Avatar Manon C.
8
Manon C. ·
Toutes les critiques du film La Couleur de la victoire (47)
Bande-annonce La Couleur de la victoire
Vous pourriez également aimer...