La Couleur de la victoire

Race

2016

2.1K

1.1K

71

6.5

Film de Stephen Hopkins · 1 h 58 min · 27 juillet 2016 (France)

Genres : Biopic, Drame, Sport

Casting (acteurs principaux) :

Stephan James, Jason Sudeikis, Eli Goree, Shanice Banton, Carice van Houten, Jeremy Irons, William Hurt, David Kross

Pays d'origine :

Allemagne, France, Canada
Casting complet et fiche technique

Dans les années 30, Jesse Owens, jeune afro-américain issu du milieu populaire, se prépare à concourir aux Jeux d’été de 1936 à Berlin. Cependant, alors qu’Owens lutte dans sa vie personnelle contre le racisme ambiant, les Etats-Unis ne sont pas encore certains de participer à ces Jeux, organisés en Allemagne nazie. Le débat est vif entre le président du Comité Olympique Jeremiah Mahoney (William Hurt) et le grand industriel Avery Brundage. Pourtant, la détermination de Jesse à se lancer dans... Voir plus

AnatoleLC

AnatoleLC

Le double-sens du titre original est brillant...

il y a 6 ans

5 j'aime

2

brucehalpert

Y a une AVP dans mon ciné !!! Youpiiiiiiiiiiii !!!!!

il y a 6 ans

1 j'aime

Wyzargo

Wyzargo

Jesse Owens méritait mieux que cet ersatz de biopic, très orienté. Ça aurait par exemple été intéressant de parler de l'après JO. Mais c'était...

il y a 3 ans

EricDebarnot
6
Eric BBYoda

Critique positive la plus appréciée

Race

"La couleur de la victoire" (titre français crétin indigne de l'idée originale, simple et géniale, d'appeler le film "Race") pose au spectateur un dilemme relativement peu fréquent : on a ici affaire...

il y a 6 ans

GigaHeartz
4
GigaHeartz

Critique négative la plus appréciée

Miroir déformant

Lorsqu'on jette un coup d’œil à la filmographie de Stephen Hopkins, on remarque tout de suite que le long métrage dénote pas mal avec les autres, au point de faire presque figure d'attrape-prix...

il y a 6 ans

Behind_the_Mask
7

For the love of the Games

La performance est entrée à jamais dans l'histoire. Tout comme la couleur de celui qui a pris la plume pour inscrire ce moment dans l'éternité. Sur les terres de la discrimination et de la tyrannie,...

il y a 6 ans

Sofian_DeRochdi
8

Ségrégation nazie

Mes critiques peuvent contenir des spoilers qui seront balisés. Points positifs - Mélange de biopic sportif et de contexte historique - Rythme maîtrisé - Très bon casting - Reconstitution et...

il y a 6 ans

beuteurflaie
8
Manon C.

Le Dieu du Stade

Stephen Hopkins choisit de centrer sa biopic de Jesse Owens sur trois grandes années fondatrices de sa renommée internationale : de 1933 lors de son entrée à l'Université d'Ohio jusqu'à la fin des...

il y a 6 ans

Arnaud-Fioutieur
4

1936 AVec J.C.

J.C. (prononcez "Djai Si"), c'est James Cleveland Owens, dit "Jesse Owens", le messie, le sauveur, l'homme grâce auquel les Noirs américains verront leur image de parias prendre un tout petit peu de...

il y a 2 ans