Affiche Stoker

Critiques de Stoker

Film de (2013)

Original et passionnant

Polar sophistiqué et maniériste par excellence, le premier film tourné aux States par le coréen Park Chan-Wook est une putain de claque cinématographique. Thriller polymorphe, à la fois jeu de massacre, chronique adolescente, film à suspens glacial, c'est un chef d'oeuvre formel aussi bien que thématique. Débordant d'idées, le film est suffisamment dense pour réussir à canaliser l'audacité... Lire la critique de Stoker

21
Avatar Dalecooper
8
Dalecooper ·

La critique de Stoker (sur screenreview.fr)

Pour son premier film américain, Park Chan-wook (Old Boy, Thirst, ceci est mon sang) adapte le scénario de Wentworth Miller (Michael Scofield dans Prison Break). India qui vient de perdre son père dans un étrange accident de voiture, se découvre un oncle dont elle ignorait l'existence. D'abord sceptique, l'ado se laisse apprivoiser par cet énigmatique tonton lui permet de découvrir sa véritable... Lire l'avis à propos de Stoker

17
Avatar ScreenReview
5
ScreenReview ·

Une éducation très peu sentimentale

L'histoire, le récit, d'ailleurs très léger (celui qu'on soupçonne, dès les premières images, d'être un psychopathe, est un psychopathe) n' a pas grande importance - puisqu'il est assimilé, récupéré, transcendé par le traitement que lui impose Park Chan-Wook. La véritable histoire, c'est peut-être le traitement formel du film. Gratuit ? Au début, il faut l'admettre, on a un peu peur.-... Lire la critique de Stoker

31 3
Avatar pphf
8
pphf ·

La fleur du mal

L’enchevêtrement, hybride, du réalisateur sud-coréen Park Chan-wook, venu tourner là son premier film aux États-Unis, avec Nicole Kidman et Wentworth Miller (le Michael Scofield de Prison break) en apprenti scénariste faisait tressaillir beaucoup, et craindre d’autant aussi, de la seule éventualité d’un navet à l’effroi d’une curée qui verrait le metteur en scène d’Old boy désormais perdu,... Lire la critique de Stoker

25 3
Avatar mymp
8
mymp ·

La Soif du Mal

On ne compte plus les cinéastes du monde entier qui partent tenter leur chance à Hollywood. Dès qu'un réalisateur creuse son sillon sur la scène internationale, les majors américaines ne perdent jamais de temps pour se l'approprier. Bien souvent pourtant, ces réalisateurs ont du mal à y imposer leurs styles et leurs visions artistiques. Ainsi, tout aussi talentueux puissent-être des cinéastes... Lire l'avis à propos de Stoker

13 3
Avatar Vincent Rigaud
8
Vincent Rigaud ·

Park Chiant-wook

SPOIL(S) INSIDE Park Chan-wook filme bien, sait choisir ses cadres et associe les couleurs avec maestria... le souci, c'est qu'il le sait, le bougre. Trop. C'est ultra-maniéré, tape à l'oeil et, question de goût personnel : les changements de plans toutes les 2 secondes lors des moments de tension, ça me fatigue les yeux, ça me fatigue tout court. Le scénario est si prévisible et bourré de... Lire l'avis à propos de Stoker

45 12
Avatar Pravda
3
Pravda ·

Troublant et fascinant

Les premiers pas du surdoué coréen sur le sol américain étaient attendus, il n'a pas déçu... Stoker n'est cependant pas le film le plus facile d'accès qui soit mais qu'importe, l'insolente facilité avec laquelle il crée cette ambiguîté souvent malsaine qui fait l'essence même de Stoker est fascinante. Tout comme le personnage d'India : jeune fille lunaire et renfermée à la... Lire la critique de Stoker

11
Avatar Soprano
8
Soprano ·

Wook and roll !

Ce que j'aime avec Park Chan-wook, c'est qu'il a une esthétique, des plans de caméras, des façons de filmer les scènes qui sont vraiment inimitables. C'est à chaque fois un pur régal esthétique, et sa signature ne manque pas de me réjouir à chacun de ses films. Stocker est donc son premier projet à l'américaine, et fort heureusement, malgré ce changement de continent, il n'hésite pas à garder... Lire l'avis à propos de Stoker

10 9
Avatar Bunzer
8
Bunzer ·

Dark Cinderella

( http://www.youtube.com/watch?v=ML3G1MykdnM ) Pour un premier Park Chan-wook, je dois dire que je n'ai pas été décu, j'ai même réellement apprécié. Mise en scène gracieuse, esthétique glaciale, quasi absolue, frôlant de peu la perfection plastique, chaque plan étant comparable à un tableau de maitre. Peu à peu se tisse une fine toile autour du spectateur inconscient, fasciné par le conte... Lire l'avis à propos de Stoker

9 5
Avatar Wonderland
8
Wonderland ·

Dans les Park ou dans les Chan, rien n'égalera jamais le concert de Wookstok(er) !

Pour sa première réalisation occidentale, Park Chan-Wook nous a concocté un petit drame intimiste au sein de la famille Stoker. Richard vient de décéder et cette nouvelle bouleverse sa femme (N. Kidman) et sa fille (M. Wasikowska, mot compte double) mais à l'occasion des funérailles elles vont faire la connaissance de Charlie (M. Goode), le frère du défunt. Ce dernier débarque de nulle part dans... Lire l'avis à propos de Stoker

9
Avatar MarlBourreau
8
MarlBourreau ·