Affiche Stoker

Critiques de Stoker

Film de (2013)

Mon Alice, Alice...

Stoker est ce genre de peinture que l’on observe, extérieur à l’œuvre, et qui nous pousse vers une lente fascination. À défaut d’identification, nous sommes prisonniers d’une atmosphère, de cet univers de conte pour adulte pervers. Dans les mains de Park Chan-Wook, la caméra se fait pinceau, des acteurs atypiques dans la palette. Sur cette fresque inquiétante, fissurée par le sourire de Matthew... Lire la critique de Stoker

3
Avatar Julie-julie
7
Julie-julie ·

Critique de Stoker par JulienBonnet

J'avais eu un coup de coeur pour la BA du film grâce à son casting et à son esthétique, mais j'ai fait fausse route sur son scénario. Je pensais voir la nièce et l'oncle s'associer pour démarrer une longue série de meurtres en série, mais ce n'est pas ça. C'est plus plus subtile, plus travaillé. On a donc une histoire de famille très troublante, avec des secrets, de la violence, de l'érotisme...... Lire la critique de Stoker

3
Avatar JulienBonnet
7
JulienBonnet ·

L'ombre d'un doute

Hitchcock est de retour sur cette bonne vieille Terre. Et il revient sous le nom de Park Chan-Wook, qui s’avère être son anagramme parfait. Non, ce n'est pas vrai. Arrêtez de chercher. Au mieux, on peut faire Arnowp Achkok, ce qui est très très très éloigné du résultat souhaité, et qui surtout n'a aucun sens. Si je considérais Old Boy déja, comme un film me rendant fier d'aimer le cinéma; face... Lire la critique de Stoker

4
Avatar Wonderboy
9
Wonderboy ·

Comment trouver chaussure à son pied

Le maniérisme et la sophistication ostentatoire de la mise en scène renforcent paradoxalement l'impression de vacuité et de vanité qui semble procéder à l'échafaudage d'un thriller qui lorgne évidemment du côté du maitre Hitchcock. On aimerait y voir de la déviance ou de la perversité, les hallucinations érotiques d'une jeune orpheline qui se retrouve entre les rets d'une mère superficielle et... Lire l'avis à propos de Stoker

3 1
Avatar Patrick Braganti
4
Patrick Braganti ·

Bram.

"Stoker" est un faux thriller hitchcockien à tendance lynchienne, qui se fout bien des clichés qu'il ressasse (bien que ceux-ci semblent rebuter à une certaine frange de critiques qui n'ont pas compris qu'un film est forcément sous influences). "Stoker" est avant tout un film de vampires sans vampires, un peu le pendant minimaliste du précédent "Thirst". Assez cliché donc, parfois un peu lourd... Lire la critique de Stoker

3 1
Avatar Baptiste Camoin
6
Baptiste Camoin ·

Critique de Stoker par romaindestenay

Yeah! Du bon Park-chan Wook! Mia est pas mal dans ce role, je ne l'aime pas trop d'habitude pourtant. Ce film est une vraie oeuvre d'art, on ne comprendra peut être pas tout, mais c'est beau, bien travaillé, bien fait. PS: Ne regardez surtout pas la bande annonce: trop de SPOIL, comme dans celle de Black-Swan. Lire l'avis à propos de Stoker

3
Avatar romaindestenay
8
romaindestenay ·

Quand seul l'onanisme est intéressant...!!!

Le seul film que j'ai aimé de Park Chan-wook est "Old Boy" et pour l'instant il va rester le seul film que j'ai aimé de ce cinéaste... Parce que déjà niveau interprétation, entre des seconds rôles inexistants, Matthew Goode qui se distingue par une totale absence de charisme et Nicole Kidman complètement inexpressive (ce que c'est que d'essayer de combattre la Nature...!!!), seule Mia... Lire l'avis à propos de Stoker

2
Avatar Plume231
2
Plume231 ·

à voir d'urgence, sans spoiler ou bande annonce !

Il est très difficile de susciter l’intérêt pour un film sans en dévoiler l’intrigue. Et pour celui-ci, le mieux est encore d’y aller les yeux fermés -façon de parler- et de se laisser surprendre, intriguer et emporter. Alors que dire pour convaincre ? Utiliser des superlatifs, parler du casting parfait, de la "photo", du réalisateur coréen Park Chan-wook (celui de Old Boy oui), du scénario de... Lire l'avis à propos de Stoker

2
Avatar Marianne_Robiduc
9
Marianne_Robiduc ·

Son Oncle Charlie...

Alors, Park Chan-Wook, pour ceux qui ont pas lu l'affiche de ce Stoker, c'est le mec qui a réalisé Old Boy, une espèce de monument de cinéma tordu, un brin vicieux avec un méchant trop cool et un scénario et une mise en scène qui différait totalement des normes mainstream américaines. La question était donc logique : Qu'est-ce que ce bonhomme était capable de produire chez l'Oncle Sam ?... Lire la critique de Stoker

2
Avatar GrenKopun
6
GrenKopun ·

Parentèle et frayeurs

Ce film explore de manière originale les affres liées au sentiment d'abandon (la perte du père, figure tutélaire décisive pour la jeune India Stoker), d'inquiétante étrangeté (Qui est l'énigmatique oncle Charles ?) et de relation insidieuse avec une mère-enfant éthérée. Dans ce trio les correspondances entre chaque membre de cette parentèle perverse sont infinies. La mère Evelyn succombe au... Lire la critique de Stoker

2 4
Avatar Marcellien
7
Marcellien ·