Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Croire à ses rêves c'est les faire exister, ce à quoi se livrent les enfants de façon naturelle, et c'est l'échappatoire qui va permettre à la petite Ofelia de se réfugier dans l'univers des contes de fées, devenant la Princesse d'un royaume perdu, l'héroïne d'un univers merveilleux qui comporte bien sûr ses ogres et ses monstres.

Un film superbe et saisissant qui marie sans aucun hiatus une réalité terrifiante et l'imaginaire fantastique d'une petite fille au seuil de l'adolescence.
On est en 1944 et la guerre civile espagnole est achevée depuis cinq ans.
Le cruel et sadique Capitaine Vidal règne en despote sanguinaire sur ses hommes et sa "famille", dans l'attente du fils à venir: composition exceptionnelle de Sergi Lopez à glacer les sangs, face à une fillette qui pour échapper à l'horreur s'évade dans un bestiaire fabuleux, une Alice au Pays des Merveilles qui subissant le rite initiatique du passage doit vaincre ses peurs pour faire triompher le bien.

Un visuel fantastique d'une grande richesse, du crapaud géant à la bave immonde logé dans l'arbre de vie, au gardien du labyrinthe, étrange créature magique, corps de branchages, tête mi-bouc mi-homme, qui fait cohabiter la violence d'une réalité historique parfois insupportable et le merveilleux d'un conte noir avec un égal bonheur.
Aurea

Écrit par

Critique lue 3.8K fois

154
47

D'autres avis sur Le Labyrinthe de Pan

Le Labyrinthe de Pan
Behind_the_Mask
10

Modern fairy tale

Le violon plaintif pleure une dernière fois cette berceuse, lente, bouleversante, d'une tristesse infinie. En réponse aux premiers instants du film, où cette chanson est murmurée, alors que ce visage...

le 12 avr. 2017

98 j'aime

15

Le Labyrinthe de Pan
Sergent_Pepper
8

De l’autre côté du mouroir.

Il fallait bien un labyrinthe pour organiser ce tortueux carrefour entre histoires et Histoire, entre contes et réel. Le labyrinthe de Pan est une odyssée tout à fait passionnante, un double parcours...

le 27 févr. 2016

95 j'aime

17

Le Labyrinthe de Pan
Hypérion
6

Le refuge du faune

El Laberinto del fauno est un film bancal. Tentant avec toute la bonne volonté du monde de faire cohabiter un univers onirique de créatures chimériques et une campagne espagnole encore inquiétée par...

le 28 juil. 2013

81 j'aime

2

Du même critique

Rashōmon
Aurea
8

Qu'est-ce que la vérité ?

L’Homme est incapable d’être honnête avec lui-même. Il est incapable de parler honnêtement de lui-même sans embellir le tableau." Vérité et réalité s'affrontent dans une oeuvre tout en clair...

le 30 oct. 2012

420 j'aime

145

Call Me by Your Name
Aurea
10

Parce que c'était lui...

Dans l'éclat de l'aurore lisse, De quels feux tu m'as enflammé, O mon printemps, mon bien-aimé, Avec mille et mille délices! Je sens affluer à mon cœur Cette sensation suprême de ton éternelle...

le 23 févr. 2018

369 j'aime

278

Virgin Suicides
Aurea
9

Le grand mal-être

J'avais beaucoup aimé Marie-Antoinette de Sofia Coppola, j'ai regardé sur Arte, Virgin Suicides, son premier film qui date de 1999, véritable réussite s'il en est. De superbes images pour illustrer...

le 30 sept. 2011

357 j'aime

112