Lu en 2018

Avatar arnonaud Liste de

216 bd

par arnonaud

Note : Les œuvres sont présentés dans leur ordre chronologique de lecture. Mes lectures les plus récentes sont en fin de liste.

Voilà, pour la 7e année consécutive (!), la liste de mes lectures BD de l'année, avec quasi-systématiquement un avis (souvent assez long, désolé) sur chaque ouvrage.

L'objectif de l'année, on verra si je le tiens ou si j'en ai rien à faire d'ici deux jours, sera d'essayer de vider mon immense pile de BD achetées mais non lues.

Je lis beaucoup de comics Marvel VO, notamment les nouveautés, parce que j'aime être au courant de l'actualité de l'univers de l'éditeur. Donc désolé pour tout ceux qui ne sont pas très versés dans les comics de super-héros. A côté de ça, je vais lire un peu de tout que ce soit des BD franco-belge (même si j'ai tendance à esquiver tout ce qui a un dessin réaliste), du manga ou des comics. Contrairement aux comics Marvel VO, pour le reste je ne suis pas forcément au taquet sur les nouveautés, je préfère attendre de voir ce que nos amis libraires en ont pensé pour ensuite ne prendre que les ouvrages qui ont la meilleure réputation.

L'index des listes de lectures BD des différents membres de SC :
https://www.senscritique.com/liste/Bedephage_2018_en_route_vers_l_infini_et_au_dela/1961716

Et la liste toujours utile (pour moi notamment) pour connaître les bonnes nouveautés BD de 2018 :
https://www.senscritique.com/liste/Top_30_BD_2018_selon_mes_eclaireurs/1857512

Et mes listes des années précédentes :
2017 : https://www.senscritique.com/liste/Lu_en_2017/1554178
2016 : https://www.senscritique.com/liste/Lu_en_2016/1144415
2015 : https://www.senscritique.com/liste/Lu_en_2015/717290
2014 : https://www.senscritique.com/liste/Lu_en_2014/358838
2013 : https://www.senscritique.com/liste/Lu_en_2013/165191
2012 : https://www.senscritique.com/liste/Lu_en_2012/64158

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Black Panther: Long Live The King (2017)

    Sortie : .

    Comics de André Lima Araújo et Nnedi Okorafor

    Black Panther: Long Live the King #1 : 6 [Janvier]

    #1 [Décembre 2017] Le film approchant, Marvel multiplie les séries Black Panther, ce qui n'est pas forcément pour me déplaire vu que j'aime beaucoup ce héros et son univers. L'intérêt de cette mini-série, ce sera d'avoir une histoire facile d'accès sur le personnage, et qui propose en plus un autre regard sur Black Panther, une ambiance différente par rapport à la série régulière de Ta-Nehisi Coates. Ça montre un peu plus l'étendue du spectre des histoires qu'on peut faire avec le héros.

    Ici, l'intrigue me semble moins portée sur la politique. Il y en a un peu, ça reste une intrigue de Black Panther au Wakanda, et le numéro semble promettre un conflit avec certains membres du peuple dans les prochains chapitres, mais en soit l'adversaire n'est pas strictement politique cette fois-ci. On est plus sur une catastrophe naturelle et un gros monstre qui attaque le Wakanda, ce qui offre forcément un récit différent. Et ça permet de voir T'Challa essayer de sauver des gens, ce qui n'arrive pas si souvent, et c'est toujours ça de pris.

    Ce qui est étonnant avec ce premier numéro, c'est que c'est hyper décompressé. Ça passe son temps à poser des ambiances, à montrer le décor, à décomposer l'action. Ça donne vraiment une ambiance de manga à l'ensemble, surtout couplé au dessin d'Araujo dont l'influence japonaise est évidente, ce qui est assez déconcertant mais pas foncièrement désagréable. Par contre, forcément, il ne se passe pas grand chose dans ce numéro, et c'est couplé avec un cliff de fin inexistant, ce qui risque de frustrer certains lecteurs.

    La série ne s'annonce pas comme quelque chose de désagréable à lire. Ça peut être une petite série distrayante. Après, c'est vrai qu'en ses temps de surproduction et de budgets limités, dur de pleinement se motiver pour lire cette série. [6]
  • Hawkman Found (2017)

    Sortie : .

    Comics de Bryan Hitch et Jeff Lemire

    [Janvier]

    C'est plutôt beau vu que c'est dessiné par Bryan Hitch, mais honnêtement c'est un peu chiant à lire. Désolé Jeff Lemire. Surtout avec une conclusion de numéro pour l'instant encore mystérieuse, qui demandra approfondissement dans l'event Metal.

    Ça prépare le retour de Hawkman, mais plutôt que d'avoir un numéro de présentation claire et précise du personnage, qui nous expliquerait son passé, qui il est, son univers, ses valeurs ou que sais-je - un truc qui donne un avant goût de ce que peuvent être les aventures de Hawkman, en fait – on a à la place cette histoire sur un Hawkman amnésique, sans pouvoir, dans un monde étrange et qui essaye d'y échapper. Et j'en ai franchement eu rien à taper de cette histoire.

    Personne n'a de réelle motivations que ce soit héros ou vilains, personne n'est attachant... Ça sonne creux. Et le pire c'est qu'on ne reverra sans doute jamais cet univers et pour l'instant tout ce qui est contenu dans ce numéro aurait certainement pu être résumé en une ou deux pages de BD.

    Donc bon, si vous connaissez déjà le personnage de Hawkman ça vous plaira peut-être d'avantage, ou si vous aimez les personnages amnésiques se sentant un destin, le tout dans un étrange univers un peu mystique/bizarre... Mais moi ça m'a gonflé.

    Ah, et bien entendu, zéro réponse ou approfondissement sur l'apparence surprenante de Hawkman à la fin de Metal #4, si vous espériez des infos là dessus.
  • La Fille de la plage, tome 2 (2015)

    Umibe no onna no ko

    Sortie : .

    Manga de Inio Asano

    [Janvier]

    Comme pour le tome 1, c'était encore une fois une excellente lecture. Je ne me souvenais pas forcément de tous les détails (j'avais oublié la situation du héros vis à vis de son frère), mais ça ne m'a pas empêcher de grandement apprécié ce tome.

    Il est peut-être un peu moins prenant, et il n'y a pas la surprise de tomber sur un tel récit ni la surprise de la conclusion, mais c'est quand même rempli d'excellentes séquences, et c'est toujours aussi beau graphiquement et cru dans ce que ça dépeint.

    Vraiment une très bonne série, assez unique en son genre.
  • All-New Guardians of the Galaxy (2017) (2017)

    Sortie : .

    Comics de Aaron Kuder et Gerry Duggan

    Guardians of the Galaxy #148 : 6
    GoG #149 : 6
    GoG #150 : 7 [Janvier]

    #150 [Janvier 2018] Le numéro amorce le retour de Warlock, dans de magnifiques pages d'Aaron Kuder, où il ramène des effets de lavis du plus bel effet.

    Pour les Gardiens, c'est l'heure de la confrontation avec la confrérie des Raptors, ce qui permet d'avoir un peu plus d'action et un peu moins de discussions bureaucratiques moisies.

    Comme pour le numéro précédent, Ant-Man se retrouve avec les meilleures scènes d'action. Les pouvoirs du personnage inspirant visiblement bien les auteurs et ça permet des choses à la fois plus inventives que ce qu'on a offrir les autres gardiens (assez fades en terme de pouvoirs, il faut bien le dire) et aussi plus impressionnantes. On a une magnifique splash page d'action dans ce numéro qui est vraiment un moment satisfaisant, pour une fois.

    Ça fait plaisir également de voir enfin les gardiens quitter leurs costumes de Nova moisis. Par contre, on assiste au départ (en apparence en tout cas) d'un des rares personnages que Duggan écrivait à peu près bien dans les derniers numéros, donc c'est dommage.

    On a du teasing pour la suite assez prometteur puisque ça met en scène plusieurs groupes de personnages de l'univers cosmique Marvel, et c'est toujours plaisant de voir tout cet univers vivre un peu.

    Et la splash page finale est une bonne surprise, je ne crois pas que le personnage avait été teasé auparavant pour la suite de l'intrigue, donc c'est chouette.

    Evidemment, ce n'est pas une vraie fin pour la série, puisqu'elle change seulement de forme. Marvel n'étant pas satisfait des ventes et voulant mettre plus en avant l'intrigue développée par Duggan. Le titre évoluera donc vers un ensemble de one-shot et de mini-séries se dirigeant visiblement vers un petit event des familles. [7]
  • X-Men: Grand Design (2017 - 2018) (2017)

    Sortie : décembre 2017.

    Comics de Ed Piskor

    X-Men Grand Design #1 : 8 [Janvier]

    #1 [Décembre 2017] Vraiment sympa. Je sais pas si c'est un chef d'oeuvre, mais c'est en tout cas une lecture agréable. Toute la continuité des X-Men établie entre les années 60 et la fin de l'ère Claremont est unifié dans un grand récit cohérent. C'est bien foutu, le style rétro est agréable, et ça permet d'en apprendre plus sur nos chers mutants, de manière claire et précise. Et c'est beau de voir un auteur complet venant des comics indépendants tout assurer sur une série Marvel et faire ce qu'il a envie avec les personnages Marvel, tout en les respectant, et cela dans un projet ambitieux. [8]
  • Sunny, tome 6 (2016)

    Sanī

    Sortie : .

    Manga de Taiyō Matsumoto

    [Janvier]

    C'est toujours aussi génial. C'est poétique, mélancolique et émouvant, et c'est une lecture absolument incroyable. Une très grande oeuvre, et certainement un des meilleurs mangas que j'ai pu lire qui se termine ici. C'est grandiose.
  • Scalped : Intégrale, tome 2 (2017)

    Sortie : .

    Comics de R.M. Guéra et Jason Aaron

    [Janvier]

    Scalped continue d'être une série d'excellente qualité avec ce 2e tome de l'intégrale qui est hyper agréable à lire, malgré la noirceur infinie de l'histoire et de l'univers développée ici. C'est passionnant, les personnages continuent de gagner en épaisseur et à devenir de plus en plus humain, c'est rempli de très bons moments... et puis il faut bien dire ce qui est, les dessins de R.M. Guéra sont magnifiques et apportent beaucoup à l'ensemble. Il a un excellent sens de la composition, et couplé aux couleurs efficaces de Giulia Brusco, ça donne de très belles choses, avec certaines pages qui sont assez superbes.

    Donc une excellente lecture, et j'espère que la suite continuera sur cette superbe lancée.
  • Mister Miracle (2017)

    Sortie : .

    Comics de Mitch Gerads et Tom King

    Mister Miracle #6 : 9 [Janvier]

    #6 [Janvier] Tom King patronne comme d'habitude, et encore une fois il nous sort un exercice de style pour épater la galerie. Et comme d'hab', ça régale. Là on a le droit à un numéro entier focalisé sur une baston/aventure à Neo-Genesis avec Barda et Mister Miracle qui discutent tout en se battant de leur projet agrandissement/réaménagement de leur maison. C'est super bien écrit, et avoir un discours différent au niveau des textes et de l'image est toujours enrichissant pour le lecteur. Et Mitch Gerads nous sort le grand jeu également de son côté. [9]
  • Oeil pour oeil - Old Man Hawkeye, tome 1 (2018)

    Sortie : .

    Comics de Marco Checchetto et Ethan Sacks

    Old Man Hawkeye #1 : 7 [Janvier]

    #1 [Janvier] Voilà une maxi-série événement qui débarque cette semaine, la préquelle au classique moderne "Old Man Logan" de Millar, j'ai nommé Old Man Hawkeye, qui va donc nous raconter la dernière aventure de Hawkeye avant qu'il ne devienne aveugle dans ce futur dystopique.

    Hawkeye était la grande réussite du Old Man Logan de Millar, surtout que le scénariste rendait enfin cool un personnage qui ne l'était pas du tout à l'époque. Et ce qui est intéressant c'est qu'aujourd'hui, le personnage est devenu très intéressant même dans sa version classique grâce au run mythique de Fraction, ce qui rend plutôt amusant de retourner à une version alternative du personnage créé dans un autre contexte.

    L'intérêt de la série c'est aussi de retrouver l'univers assez fun de l'histoire de Millar, qu'on a peu revu depuis puisque les récits suivants d'Old Man Logan se passèrent souvent dans d'autres univers.

    Mais est-ce que c'est bien ? Disons que pour le moment c'est pas désagréable à lire, surtout que les dessins de Checcetto sont, comme toujours, très beaux, et ses designs des personnages sont extrêmement réussis, prolongeant à fond le côté western de cet univers.

    L'écriture n'est pas mauvaise, très fluide, avec des dialogues efficaces et des personnages biens caractérisés, et y a beaucoup de bonnes idées là aussi. Mais c'est dommage que l'objectif d'Old Man Hawkeye ne soit pas plus clair, et les cliff un peu plus musclés, parce que j'ai un peu du mal à me sentir investi dans la série. Y a de très sympathiques promesses qui sont teasées quand même dans les séquences finales, mais on ne sait pas trop si c'est sur le long terme ou pas, et du coup j'ai du mal à me figurer le prochain numéro et ce qu'il pourrait s'y passer d'excitant.

    Honnêtement, c'est le genre de n°1 qui me donne envie d'aller lire la série un jour, mais plus tard, pas spécialement de la suivre de manière mensuelle. [7]
  • Les petites contemplations (2017)

    Sortie : février 2017.

    Manga de Yao Ren

    [Janvier]

    Bonne petite BD chinoise qui porte bien son nom. On est vraiment dans de la contemplation. On suit l'auteur dans des moments où il vagabonde dans les rues de sa ville, et il nous parle d'un petit resto qu'il aime bien, d'une journée de pluie abondante où il a suivi un chat qui se baladait dehors, d'une balade dans un parc par une journée d'hiver enneigée, il nous parle aussi des chats errants et des cachettes et abris pour passer l'hiver que leurs fabriquent certaines personnes et enfin le tome se termine sur une histoire que la mère de l'auteur lui racontait quand il était petit.

    Et tout ça est parfaitement charmant. En fait ça m'a rappelé un peu l'ambiance de certains chapitres de Yotsuba, et globalement toutes ces œuvres contemplatives à la japonaise que j'aime beaucoup. Lire des petits récits tranquilles comme ça a toujours, pour moi en tout cas, un côté assez apaisant et c'est un vrai plaisir à lire. C'est très bien rythmé, le dessin sait être très détaillé sur les décors pour bien faire ressentir les atmosphères, et c'est couplé avec une chouette colorisation qui imite un style crayon de couleur, dans des teintes très pastel, qui donne un côté doux et poétique à l'ensemble.

    J'ai vu qu'il y avait un tome 2 de prévu cette année et j'ai honnêtement bien hâte de le lire parce que cet ouvrage (qui se suffit complètement en lui-même) était un très chouette moment de lecture détente et paisible.
  • La Relève, 2è Partie - Batman, tome 9 (2016)

    Batman Vol. 10 : Epilogue

    Sortie : .

    Comics de Riley Rossmo, Yanick Paquette, Greg Capullo

    [Janvier]

    Final baroque et grandiloquent du run de Snyder et Capullo sur la série Batman. C'est hyper frimeur et prétentieux, mais du coup c'est en même temps totalement dingue et jouissif. Ça va super loin, on a des fins de deuxièmes et troisièmes actes totalement timbrées, hyper prenantes, accompagnés de discours magistraux sur Batman. C'est pas vraiment subtil, mais au moins le message est passé (et au moins y a un message à faire passer) et on profite à fond.

    Franchement j'aimerais bien lire du Batman aussi enflammé plus souvent. Ça vaut bien toutes les explications scientifiques ultra lourdes du monde.
  • X-Men : Season One (2012)

    Sortie : .

    Comics de Jamie McKelvie, Mike Norton et Dennis Hopeless

    [Janvier]

    Actualisation des premières aventures des X-Men plutôt bien foutue et agréable à lire. Je ne pourrais pas dire à quel point c'est cohérent ou pas avec les premières histoires des années 60 parce que je ne les ai pas encore lu, mais on retrouve néanmoins pas mal de références aux premiers adversaires de nos héros.

    La grosse qualité de ce graphic novel, c'est que Hopeless a vraiment travaillé les personnages en profondeur pour les rendre plus humain que jamais, pour que le lecteur puisse avoir de l'empathie pour eux. On ressent vraiment leur côté adolescents, on voit leurs relations se construire et se déconstruire, on les voit se chercher, apprendre à travailler en équipe, et ça apporte par conséquent un regard nouveau sur la première version des X-Men. Angel qui est d'habitude toujours en retrait a ici une vraie personnalité, ce qui est assez agréable. C'est vraiment solide et seul le final du graphic novel paraît un peu facile.

    Et Jamie McKelvie aux dessins est excellent. Je n'aime pas toujours son travail, surtout quand il essaye de caser des effets de style dans son découpage plutôt que de raconter son histoire de manière percutante, et là au contraire il est vraiment au service du récit et ne part jamais dans des effets flamboyants. En outre, le fait qu'il soit très doué pour les expressions du visage, les attitudes et qu'il aime la mode colle parfaitement à nos héros adolescents et participe vraiment à enrichir ces personnages, à leur donner corps. La colorisation est très efficace également.

    En outre, ce graphic novel peut servir de prélude aux All-New X-Men de Bendis puisque la caractérisation de Jean Grey y est assez proche.

    Et notons qu'en fin d'album, dans la version US en tout cas, il y a le premier numéro des X-Men de Gillen et Pacheco de 2012, qui est plutôt sympathique (et qui, honnêtement, m'a donné envie de lire la suite).

    Bref, une bonne lecture. Pas indispensable, mais si vous voulez découvrir les premiers X-Men dans un récit moderne, ça fait plus que remplir son job. C'est rare d'avoir un récit d'équipe qui s'attache autant à ce qui se passe entre les missions, ce qui rend la lecture vraiment intéressante et rafraîchissante.
  • Moon Knight (2017) (2017)

    Sortie : .

    Comics de Jacen Burrows et Max Bemis

    Moon Knight #190: 8 [Janvier]

    #190 [Décembre 2017] Ce nouveau run de Moon Knight par Max Bemis continue d'être très solide. C'est triste que ça ne s'articule pas mieux avec le run de Lemire et que les costumes imaginés pour le héros par Declan Shalvey n'aient pas été conservé, mais à part ça, il y a vraiment pas mal de bonnes choses. En particulier, l'envie de Bemis de consolider l'univers de Moon Knight après les précédents et excellents runs sur le personnage. Il travaille vraiment la caractérisation des différentes identités de Marc Spector, pour les rendre à nouveau intéressantes, il remet en avant des antagonistes, qu'ils soient inédits ou anciens, donne de nouvelles pistes pour développer la mythologie du personnage et là il commence à s'attaquer au supporting cast du personnage.

    Il y a des choix vraiment très osés, comme celui du cliff de fin, mais ça fonctionne complètement. C'est un run un peu plus classique que celui de Lemire, et pas aussi magistral (notamment graphiquement, ou forcément, il est difficile d'égaler la maîtrise de Smallwood), mais il y a de vrais qualités. C'est bien écrit, les dialogues sont bons, le rythme est efficace, l'intérêt du lecteur est sans cesse renouvelé par les surprises et les choix fait tout au long du numéro, les dessins sont solides et la colorisation vraiment bonne.

    Donc très bon démarrage pour ce run de Moon Knight, personnage qui continue d'avoir des histoires de qualité. J'espère que la suite sera aussi solide, et surtout j'espère que ce run permettra de stabiliser un peu la mythologie du personnage qui a quand même tendance à être plus ou moins bouleversée à chaque run depuis le début de la décennie. [8]
  • The Mighty Thor (2015 - 2017) (2016)

    The Mighty Thor (Volume 3)

    Sortie : janvier 2016.

    Comics de Russell Dauterman et Jason Aaron

    Mighty Thor #703 : 8 [Janvier]

    #703 [Janvier] Encore un très bon épisode pour la séire Mighty Thor ! Mangog est vraiment formidable, on ressent la tension provoquée par son arrivée à Asgardia et en même temps celle liée à la situation de Jane Foster.

    Et comme toujours, c'est superbe graphiquement. Les dessins de Dauterman sont toujours aussi réussis, et il en va de même pour les couleurs de Matt Wilson. Et comme toujours, C'est très bien écrit de la part d'Aaron. Notons les clins d'oeils au Faucon et à Strange que j'ai particulièrement appréciés et qui feront sens pour ceux qui ont lu les All-New, All-Different Avengers de Mark Waid et le Dr. Strange d'Aaron.

    A côté de ça, je refuse de croire à la mort prochaine de Jane Foster et à la fin prochaine du run d'Aaron. On verra si c'est moi qui m'obstine à nier l'évidence ou non. N'empêche que la War of Realms n'est pas vraiment terminée pour l'instant, donc ce serait pas mal que ce run continue encore un peu... (et je crois qu'Aaron a confirmé que l'arc actuel n'était pas le dernier en tout cas). Surtout que ce run est vraiment excellent depuis le début (à part l'arc dessiné par Ron Garney qui était un peu en dessous), donc ce serait top d'en profiter encore quelques mois.[8]
  • Champions (2016 - 2019) (2016)

    Champions (Volume 2)

    Sortie : décembre 2016.

    Comics de Humberto Ramos et Mark Waid

    Champions #16 : 8 [Janvier]

    #16 [Janvier] Nouvel arc, donc je me suis dit que j'allais testé de nouveau la série, qui m'avait un peu déçu sur les premiers numéros. Ce n'était pas mauvais, mais pas de quoi non plus me faire revenir chaque mois.

    Là j'ai bien aimé.

    L'intrigue autour de Viv amène plein de choses intéressantes, que ce soit dans sa vie avec son père ou pour ses coéquipiers qui lui cherchent un ou plusieurs remplaçants. C'est pas du Vision aussi bien écrit que par Tom King, mais y a des hommages bienvenus à l'ambiance de sa maxi-série.

    Et y a pas mal de bonnes séquences dans ce numéro, comme celle où Miles Morales parle à ses coéquipiers de sa romance avec Spider-Gwen, ce qui donne lieu a un bon gag. Ça fait plaisir de revoir certains personnages et globalement c'est très fun à lire, avec des dessins de Humberto Ramos qui collent vraiment parfaitement et qui sont extrêmement solides. Franchement, une bonne lecture. [8]
  • Un bébé à livrer (2011)

    Sortie : .

    BD (divers) de Reineke et Benjamin Renner

    [Janvier]

    La première BD de l'auteur du "Grand Méchant Renard" et réalisateur d'Ernest et Célestine, et c'était déjà absolument génial.

    C'est très drôle, ça utilise parfaitement les codes du cartoon au service d'une aventure délicieuse à suivre. Les rebondissements sont hyper nombreux, y a des séquences mémorables, les personnages sont attachants, les dialogues sont biens écrits, c'est plutôt bien rythmé (même si en même temps l'ouvrage est très long, donc on a vraiment beaucoup de péripéties), et le dessin ultra vif et expressif est super efficace.

    J'avais déjà beaucoup aimé la version cinématographique du récit dans le film "Le Grand Méchant Renard", et redécouvrir la version d'origine est très agréable. Une excellente BD, qui mériterait d'avoir autant de succès que le Grand Méchant Renard (même si on est ici dans quelque chose de plus délirant).
  • Doomsday Clock (2017 - 2019) (2017)

    Sortie : .

    Comics de Gary Frank et Geoff Johns

    Doomsday Clock #3 : 6 [Janvier]

    #3 [Janvier] Parfois trop bavard. Pas désagréable à lire. Pas fou non plus. Ce qui est bizarre c'est ce changement de ton permanent entre des trucs plus blockbuster, d'autres hyper grim & gritty et les passages humoristiques. Je trouve que tout ne s'accorde pas toujours très bien. Et on a un long passage sur un film Nathaniel Dusk dont on ne sait pas trop la signification pour le moment, on verra bien ce que ça donne pas la suite. En tout cas, ça reste beau et y a quelques pistes intrigantes/intéressantes. Donc j'espère que la suite de la série sera plus prenante (et ce serait peut-être pas mal que ça avance un peu plus vite). [6]
  • Thanos (2016 - Present) (2016)

    Thanos (Volume 2)

    Sortie : novembre 2016.

    Comics de Mike Deodato, Jr. et Jeff Lemire

    Thanos #14 : 7
    Thanos #15 : 7 [Janvier]

    #14 [Décembre 2017] Y a une jolie utilisation de Thanos Rising. Et un peu de grosse baston. Et c'est vraiment très beau, avec un Thanos vieux hyper classe. C'est très décompressé, mais le twist de fin est intriguant. Donny Cates fait monter tranquillement la sauce, et comme il montre sur Doctor Strange également, il semble avoir de bonnes idées. Mais sur cette série Thanos je ne suis pas encore totalement convaincu. J'aimerais savoir plus précisément où il veux aller. [7]

    #15 [Janvier] L'intrigue continue d'avancer très lentement, mais la série est toujours agréable à lire, même si à mon avis, ce n'est pas encore au niveau de ce que fait Cates sur son premier arc de Doctor Strange. Par contre, c'est vraiment très très beau, c'est toujours aussi plaisant de voir un tel style graphique sur du Thanos, c'est assez parfait en son genre, et c'est en plus superbement colorisé avec des ambiances de fin de journées qui sont magnifiques. Donc chapeau à Geoff Shaw et Antonio Fabela.

    Et au niveau du scénario, il y a toujours de bonnes idées. Donny Cates est assez saisissant dans sa façon de jouer avec l'univers Marvel dans sa globalité, en utilisant certains personnages et éléments de manière surprenante, et en jouant avec l'univers partagé de manière accessible, en utilisant souvent des références connues par tous les lecteurs même les plus débutants.

    Mais il me manque encore un truc pour être accroché définitivement à cette série. Elle est peut-être trop décompressée pour être appréciée en format mensuel... [7]
  • Peter Parker: The Spectacular Spider-Man (2017 - Present) (2017)

    Sortie : .

    Comics de Adam Kubert et Chip Zdarsky

    Spectacular Spider-Man #298 : 6
    Spectacular Spider-Man #299 : 7 [Janvier]

    #299 [Janvier] De bonnes choses dans ce numéro plutôt agréable à lire. Comme le fait de voir les différents super-héros avec tous des intérêts divergents qui peuvent rentrer en conflit, sans que ce ne soit pour autant un grand conflit idéologique et une guerre civile. Ça donne une situation plutôt intéressante. J'ai bien aimé également retrouver des personnages issus des Superior Foes of Spider-Man comme Beetle, Boomerang ou Shocker, ce qui fait toujours plaisir. Le twist de fin de numéro est plutôt sympa également. Par contre c'est dommage que le look du Bricoleur n'ait plus grand chose à voir, dans ce numéro, avec le look imaginé par Ditko. Là c'est juste un chauve à lunette, il ressemble plus à l'adversaire de Shazam, le docteur Sivana.

    Donc j'ai préféré ce numéro au précédent. Mais c'est dommage que, globalement, la série de Zdarsky manque un peu de grands moments épiques réussis. La fuite de l'immeuble il y a quelques numéros était très sympa, mais à part ça, on a pas eu grand chose. C'est triste, parce qu'à côté de ça il y a pleins de bonnes idées ça et là dans l'utilisation des différents personnages. On verra ce que nous réserve le #300. [7]
  • Black Panther (2016 - Present) (2016)

    Black Panther (Volume 6)

    Sortie : juin 2016.

    Comics de Brian Stelfreeze et Ta-Nehisi Coates

    Black Panther #168 : 7
    Black Panther #169 : 8 [Janvier]

    #168 [Décembre 2017] Ta-Nehisi Coates continue d'avancer tranquillement vers la fin de sa deuxième année, qui m'aura quand même globalement moins captivé que la première, puisqu'on navigue beaucoup plus à vue, sans savoir exactement où tout ça va aboutir et qu'est-ce que veux vraiment nous dire l'auteur avec tout ça.

    Ceci dit c'est toujours rempli de bons moments et de bonnes idées. Voir Manifold fait plaisir, le développement autour de Thunderball est très intrigant, l'attaque du Wakanda sur plusieurs fronts est assez excitante, les problèmes de gestion du pouvoir sont toujours une thématique riche et passionnante et la réutilisation du fait que Black Panther est un homme qui a toujours trois coups d'avance sort un peu de nulle part mais fait son petit effet.

    Chris Sprouse aux dessins est toujours nickel (surtout qu'il n'a pas énormément de scènes d'actions à illustrer ici donc ça le met mieux en valeur), même si j'espère sincèrement qu'on aura Brian Stelfreeze de retour pour l'année 3 du run. [7]

    #169 [Janvier] Ta-Nehisi Coates change de sa formule habituelle pour nous proposer un numéro principalement muet avec une grosse scène d'action en son centre. Ce qui est bien, c'est que c'est Leonard Kirk aux dessins, du coup c'est franchement bien exécuté. Ce n'est pas à la hauteur du Moon Knight #5 culte de Ellis, Shalvey et Bellaire, mais ça reste un très bon moment de lecture pour ceux qui aiment les bonnes scènes d'action.

    Ça permet, en outre, de démontrer le côté badass d'un des personnages, en plus d'augmenter le conflit avec l'un des antagonistes, ce qui s'avère très chouette. Franchement bon numéro. Même si c'est vrai que ça n'aide pas à s'y retrouver dans l'intrigue qui part décidément dans trop de directions à la fois dans cette deuxième saison. [8]
  • Batman: Creature of the Night (2017)

    Sortie : .

    Comics de John Paul Leon et Kurt Busiek

    Batman: Creature of the Night #1 : 8 [Janvier]

    #1 [Novembre 2017] Kurt Busiek revient chez DC pour offrir le pendant Batman à son récit mythique Superman : Identité Secrète, qui était un récit réellement excellent, parmi ce qui se fait de meilleur en terme de super-héros.

    Pour ce Creature of the Night, Busiek n'est plus accompagné de Stuart Immonen mais de John Paul Leon, autre grand artiste qui assure tout autant, et ce premier gros numéro d'une cinquantaine/soixantaine de page est, comme on s'en doutait, véritablement excellent.

    C'est une variation originale sur le thème de Batman, en plus de proposer une réflexion intelligente sur le personnage en essayant d'adapter certains de ses concepts dans un univers plus réaliste (tout en utilisant un registre fantastique par moment). Il en ressort un récit très humain, avec des personnages attachants, et qui s'avère très agréable à lire.

    Je pense que je lirais plutôt la suite en relié VF puisque les single issues sont un peu cher et c'est le genre de grande histoire que j'ai envie d'avoir en format physique, mais il n'en reste pas moins un premier numéro d'excellente qualité comme on aimerait en lire plus souvent. [8]
  • Bang. Bang. Bang. - The Sheriff of Babylon, tome 1 (2016)

    Sortie : .

    Comics de Mitch Gerads et Tom King

    [Janvier]

    J'ai adoré Vision de Tom King, je suis avec assiduité son excellente série Mister Miracle, j'ai beaucoup apprécié certains des numéros récents de son Batman... Et globalement ce scénariste de grand talent me fascine, il fallait donc que j'explore un peu plus sa bibliographie, en lisant l'acclamé "Sheriff of Babylon", qui, en outre, s'inspire en partie du passé d'ex agent de la CIA du scénariste.

    Et sans surprise, c'est vraiment une très bonne lecture. Je vais pas trop résumer le scénario parce que je risquerais d'être confus alors qu'il arrive à être très clair dans les pages de cet album, et ce malgré les complexités du conflit américano-irakien. Mais grosso modo, y a un meurtre, et on va suitre un militaire américain, une américaine d'origine irakienne qui essaye de gravir les échelons dans la politique locale et un ex-flic irakien qui vont se retrouver ensemble à essayer de résoudre ce crime malgré leurs divergences d'opinion.

    Ce qu'il faut retenir c'est que l'auteur fait un énorme travail de caractérisation de ces 3 personnages (auquel on peut ajouter la femme du flic irakien qui a aussi un grand rôle à jouer dans ce tome) qui représentent plusieurs points de vue complètement différents sur la situation en Irak. C'est pas trop manichéen, ce n'est pas vu exclusivement du point de vue américain, ça essaye vraiment d'être très humain, et c'est ça qui est passionnant à suivre. Surtout, tous sont un peu perdus dans cette situation géopolitique qui les dépasse, où l'ennemi peut être aussi bien américain qu'irakien, et l'enquête du meurtre qui patine au début va rapidement s'emballer vers quelque chose de plus grand. Et en même temps, ça va renforcer les liens des personnages amenant à certaines séquences d'anthologies, comme cette beuverie nocturne, et amener à quelques grands rebondissements.

    Et la qualité d'écriture des personnages plus le côté plutôt didactique du bouquin quand à la situation en Irak permet à Sheriff of Babylon d'être vraiment facile d'accès même si on ne s'est pas trop intéressé au conflit. C'est vraiment très agréable à lire, d'autant plus que la partie graphique de Mitch Gerads est de toute beauté. C'est un dessinateur qui a un style graphique très réaliste mais surtout un sens esthétique poussé et il sait composer des cases très élégantes et choisir de belles couleurs. Il est bien mieux ici qu'a illustrer les scénar' parfois bas du front de Nathan Edmondson comme il faisait avant.

    Bref c'est très bien.
  • Motor Crush, tome 1 (2017)

    Sortie : .

    Comics de Babs Tarr, Cameron Stewart et Brenden Fletcher

    [Janvier]

    Je continue de me lire des comics numériques VO achetés en promo sur Comixology il y a quelques temps, et voilà donc Motor Crush, la série indé des auteurs du fameux run de Batgirl à Burnside.

    J'avais pas lu tout leur run sur Batgirl mais j'avais franchement bien aimé ce que j'en avais lu et c'est assez plaisant de retrouver le style du trio ici, que ce soit dans les excellentes scènes d'action très découpées et immersives ou dans les dessins tout en rondeur et toujours aussi charmants de Babs Tarr qui n'a rien perdue de son talent.

    A part ça, on part quand même dans un récit assez différent puisque c'est une histoire de SF futuriste, dans le monde des courses de moto, avec notre héroïne, Domino, qui semble être une étoile montante assez normale, si ce n'est le fait qu'elle a besoin d'ingérer une sorte de super carburant pour voiture (le "Crush", un peu l'équivalent de la Nitro/Nos chez nous) si elle veux survivre. Ce qui l'amène a faire des courses nocturnes illégales et violentes pour obtenir un peu de ce fameux Crush interdit dans les compétitions officielles. Mais hélas pour elle, la situation va dégénérer et à partir de là, ça va aller de mal en pis, avec le récit qui va de plus en plus bifurquer dans une autre direction.

    En fait c'est ça qui est assez étonnant avec ce titre, c'est que la partie course motorisée hyper importante dans le chapitre un va petit à petit être en retrait et c'est un autre aspect du récit qui va prendre les devants, qui va donner une dimension un peu fantastique à la série, et ça surgit légèrement de nulle part, ce qui déconcerte un peu. Le fait est que ça reste toujours très agréable à lire, mais ça donne quasiment une impression de tromperie sur la marchandise. Il est clairement impossible de deviner le twist de fin de tome quand on lit le premier chapitre tant on est pas du tout sur la même logique narrative.

    Du coup à partir de là, je suis curieux de voir ce que les auteurs vont faire de leur histoire. Le chamboulement de statut-quo permettra peut-être de remettre la moto en avant. Ce qui est intéressant également, c'est que pour l'instant la situation n'a cessée d'empirer, de s'aggraver, pour l'héroïne alors qu'elle essayait de la rétablir, de s'en sortir. Est-ce que cette pente descendante infernale va continuer ou va t-elle réussir à inverser la vapeur ?

    En tout cas un petit titre plutôt fun et léger, agréable à lire, avec des personnages principaux attachants et une très belle partie graphique.
  • The Defenders (2017 - Present) (2017)

    The Defenders (Volume 5)

    Sortie : .

    Comics de David Marquez et Brian Michael Bendis

    Defenders #9 : 6 [Février]

    #9 [Janvier] Avant-dernier numéro du run de Bendis sur les Defenders, et avant-dernier numéro de la série également puisque étonnement personne n'a encore été annoncé pour reprendre la série en main après le départ du scénariste.

    Du coup Bendis conclue tranquillement son intrigue, en oubliant complètement de mettre de la tension et des rebondissements. Le numéro nous offre une conclusion d'arc en ligne droite. Y a de bonnes choses, notamment graphiquement où c'est toujours aussi beau, avec un Marquez qui montre vraiment tout l'étendu de son talent sur cette série (bien plus que sur Civil War II) et qui nous offre des séquences de baston toujours aussi folles.

    Mais à côté de ça le numéro a du mal à vraiment emballer. Et comme d'hab' avec Bendis, la couverture qui fait super envie tease en fait un truc qui apparaît deux pages avant la fin et qui est torché en deux secondes.

    Du coup, c'est toujours une série sympathique à lire, mais ce numéro là n'avait franchement rien de remarquable. [6]
  • The Long Tomorrow (1989)

    Sortie : septembre 1989.

    BD franco-belge de Jean Giraud (Moebius) et Dan O'Bannon

    [Février]

    J'ai lu cet album dans la version "collection USA" de 2012, donc avec toutes les histoires en couleurs.

    C'est très agréable à lire et bien entendu magnifique graphiquement. Ceci dit, je ne suis pas le plus grand fan qui soit des scénarios de Moebius.
  • Jack Joseph : Soudeur sous-marin (2013)

    The Underwater Welder

    Sortie : .

    BD (divers) de Jeff Lemire

    [Février]

    Un bon petit récit intimiste comme Jeff Lemire sait si bien les faire. Franchement très agréable à lire, surtout une fois que l'histoire est bien lancée, les pages se tournent alors vraiment toutes seules. Y a de bonnes choses sur le rapport au père, aux idoles, la fuite par rapport à la réalité, etc.

    Alors oui, ça a un côté assez prévisible sur la toute fin, dans la résolution de l'intrigue, qui pourra rendre le récit un peu trop commun pour certains, mais je trouve que ça reste quand même une lecture de très bonne qualité.

    Et le graphisme fragile de Lemire est hyper bien adapté à son intrigue. C'est franchement un des récits les plus réussi de l'auteur.
  • The Silencer (2018 - Present) (2018)

    Sortie : .

    Comics de John Romita, Jr. et Dan Abnett

    The Silencer #1 : 8 [Février]

    #1 [Janvier] On continue de tester les séries de la nouvelle ligne DC de nouveaux héros, et autant j'ai été assez déçu par Damage qui n'arrivait pas à aller au delà de ces beaux dessins, autant j'ai vraiment été très agréablement surpris par ce premier numéro de The Silencer de John Romita jr. et Dan Abnett.

    Dans les séries du "New Age of DC Heroes", ce sont les dessinateurs qui s'occupent vraiment du découpage du scénario et de la mise en page, et forcément avec Romita Jr., on tombe sur quelqu'un qui maîtrise parfaitement l'exercice. Il faut dire que le dessinateur revendique le fait de ne pas lire les bulles des comics qu'il bouquine, du coup il se concentre vraiment sur son dessin pour faire comprendre l'histoire, et ça se sent, c'est hyper clair et lisible, ça rend la lecture super fluide, c'est un régal.

    L'autre point fort de ce The Silencer, c'est l'héroïne, qui d'un côté épouse totalement le trope vu et revu de l'assassin qui s'est retiré mais se voit forcer de replonger, mais d'un autre côté le simple fait qu'elle soit mère de famille la rend originale et sympathique, et arrive à renouveler cet aspect vu et revu de l'intrigue. On a trop peu de femmes et de mères de famille en particulier en héroïnes (encore plus en super-héroïnes), donc ça apporte tout de suite quelque chose de frais. En outre elle est mariée avec un mec lambda et pas un super-héros/super agent, ce qui est encore plus rare.

    Un autre bon aspect du numéro, c'est l'utilisation à rebrousse poil d'un personnage bien connu de la mythologie de Batman.

    Côté dessins, John Romita Jr. livre vraiment une prestation très solide pour peu qu'on aime son style. L'encrage de Sandra Hope me semble moins puissant que celui de Klaus Janson dans les scènes d'action mais est très élégant et efficace autrement. Et les couleurs de Dean White sont toujours bien, même si je ne suis pas sur qu'elle soient ce qu'il y a de plus adapté pour l'aspect vie quotidienne de l'histoire.

    Donc voilà, c'est pas un concept totalement novateur, ce qui pourra décevoir, mais c'est vraiment bien exécuté, avec des personnages simples mais attachants, le côté "mère de famille" très bien traité, qui sort un peu des clous, et une partie graphique évidemment très maîtrisée. Je suis plutôt curieux de la suite, en espérant ne pas être déçu. [8]
  • Jessica Jones (2016 - Present) (2016)

    Sortie : 2016.

    Comics de Michael Gaydos et Brian Michael Bendis

    Jessica Jones #15 : 8 [Janvier]
    Jessica Jones #16 : 7 [Février]

    #15 [Décembre 2017] Très bon numéro. Je ne sais pas trop pourquoi j'ai mis du temps avant de lire ce numéro parce qu'il était franchement très chouette. Le face à face avec le Purple Man est réussi, avec quelques rebondissements surprenants et biens trouvés. Bendis et Gaydos sont en forme pour offrir une conclusion réussie à cette nouvelle série Jessica Jones. En outre, le cliff de fin est bien et promet un peu de challenge pour notre héroïne le mois prochain. J'espère qu'on restera sur cette qualité là. [8]

    #16 [Janvier] Pas mal, pas mal. Ceci dit, certaines situations avec le Purple Man font un peu redite avec des choses développées dans la série Netflix, ce qui est un peu dommage.

    Y a de bonnes idées, une certaine intensité dans ce duel face à cet ennemi redoutable mais comme d'habitude avec Zebediah Killgrave, et c'est un point que Bendis avait déjà abordé par le passé je crois, il manque d'ambition dans ses actes et n'atteint pas son plein potentiel en terme de dangerosité, allant rarement au bout de ses menaces.

    Mais ça reste captivant de suivre un gros duel final face à un vilain sur plusieurs numéros, avec des twists très réguliers, qui font qu'on a envie de savoir comment Jessica Jones va s'en sortir. Bendis soigne le final de son run. Le twist qui conclut le numéro est chouette et je suis curieux de voir ce qu'il va en faire.

    A part ça, Jessica Jones qui est nulle pour voler est un aspect du personnage toujours aussi génial, et les dessins de Gaydos continuent d'être merveilleux. Je me répète, mais j'adore le fait qu'il dessine toujours Jessica de la même façon et pas celle de la série télé. [7]
  • Jean Grey (2017 - Present) (2017)

    Jean Grey (Volume 1)

    Sortie : 2017.

    Comics de Victor Ibanez et Dennis Hopeless

    Jean Grey #11 : 5 [Février]

    #11 [Janvier] Comme j'aurais pu m'en douter, pas de gros intérêt à lire ce numéro pour ceux qui n'ont pas suivi la série jusque là et juste lu Phoenix Resurrection. Beaucoup de passages fantasmagoriques qui ne servent pas à grand chose, mais on a au moins la réponse à la question de pourquoi le Phoenix a préféré ressusciter Jean Grey adulte plutôt que de piquer le corps de la Jean Grey venue du passé.

    Et la fin du numéro, qui est un cliffhanger (ce qui peut être surprenant pour le dernier numéro d'une série) peut amener sur quelque chose d'intéressant si il est repris par X-Men Red ou X-Men Blue dans un de leurs futurs numéros. [5]
  • Tales of Suspense : Hawkeye & le Soldat de l'Hiver (2018)

    Tales of Suspense Featuring Hawkeye and the Winter Soldier

    Sortie : .

    Comics de Travel Foreman et Matthew Rosenberg

    Tales of Suspense #100 : 5 [Janvier]

    #100 [Décembre 2017] Attention ! Cette série spoile des évènements de Secret Empire ! Ne la lisez pas et ne lisez pas ma critique si vous voulez pas vous faire divulgacher la saga de l'Empire Secret.

    Cette mini-série raconte donc la quête de Hawkeye et Bucky pour vérifier si Black Widow est belle et bien morte suite aux événements de Secret Empire ou si elle est en réalité en vie en train de faire des missions black-ops dans son coin.

    L'idée de mettre les deux principaux aimants de Natasha ces dernières années en protagonistes principaux est intéressante, surtout que les deux ont évidemment des caractères très différents. Bucky est taciturne comme jamais et Hawkeye est évidemment à fond dans sa caractérisation comique à la Fraction.

    D'ailleurs on sent que Matt Rosenberg s'éloigne le plus possible de la caractérisation sérieuse du personnage que pouvait faire Bendis, avec le personnage qui revient même complètement à ses racines anti-meurtre, après sa déviation improbable durant Civil War II (que l'épisode préfère passer sous silence par ailleurs).

    C'est d'ailleurs plus une série Hawkeye pour le moment, puisque Bucky n'arrive qu'assez tardivement dans le numéro. Est-ce que c'est une bonne série Hawkeye ? Non. Déjà parce que graphiquement, je ne sais pas trop ce que Travel Foreman fait là, surtout colorisé par Rachel Rosenberg. C'est pas moche, mais c'est pas le truc le plus cohérent qu'on ait vu.

    Le trait de Foreman évoque plus de l'espionnage sombre et il se retrouve à illustrer de nombreuses séquences comiques avec une colorisation assez pop et lumineuse. C'est étonnant, même si ça fonctionne en soit, sans être à aucun moment réellement beau.

    Et l'intrigue n'est pas folle non plus pour le moment, loin de là. Ça se laisse lire parce que la caractérisation de Hawkeye est passable et plutôt amusante, et parce qu'il y a du rythme, mais en soit ça ne raconte pas grand chose pour le moment et ça donne assez peu envie d'aller lire la suite.

    Bref, le jour où Matt Rosenberg arrivera à me convaincre avec le premier numéro d'une de ses séries Marvel n'est toujours pas arrivé. Je ne sais pas ce qu'il vaut sur la longueur, mais ses #1 ont tendance à être bien moyens quand même. [5]