Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Bande-annonce

    The Last of Us Part II (2020)

    Sortie : . Action-Aventure, infiltration et survival horror.

    Jeu vidéo de Naughty Dog et Sony Interactive Entertainment sur PlayStation 4 et PlayStation 5

    Mon premier jeu terminé cette année aura été TLOU2, un jeu qui est selon moi à la fois surestimé mais aussi surcritiqué, avec une vraie communauté de haters qui s'est formée autour.
    Perso ma conclusion est similaire au premier : c'est un jeu d'action/aventure très beau, intense et mémorable qui brille surtout par sa réalisation, mais qui n'a pas grand chose de révolutionnaire en matière de game design.
    Cette suite améliore certains aspects du premier, notamment les puzzles environnementaux qui sont plus intéressants et moins répétitifs (il y a même un moment où le jeu se moque des puzzles interminables de palettes du premier). Les décors sont vastes et ultra crédibles, avec de superbes ambiances. L'IA est étonnamment bonne, et si on joue en difficile les combats contre les humains sont stressants et ça nous pousse à jongler avec les différents gadgets à notre disposition pour improviser des stratégies.
    L'écriture n'est pas forcément très subtile mais c'est efficace. J'ai personnellement aimé le parti-pris osé au début du jeu (je sais que beaucoup ont détesté), et il y a de nombreux moments remarquables avec une mise en scène très soignée. Si je devais critiquer un aspect, ça serait peut-être certains personnages moins développés et plus oubliables (il faut dire que le jeu a quasiment le triple de personnages par rapport au premier).

    Au niveau de son game design, le jeu se trimballe quand même quelques automatismes de la génération PS3/360 qui commencent à devenir vieillot. Il y a notamment le level design qui a encore tendance à être trop dirigiste et qui referme systématiquement la porte derrière nous une fois le checkpoint atteint, ce qui limite la possibilité de l'exploration.
    Je trouvais aussi qu'il y a beaucoup trop de temps consacré au crafting et à la recherche de ressources dans le décors. A chaque fois que j'arrivais dans une nouvelle zone, ça devenait presque pénible de se dire qu'il fallait à nouveau commencer à chercher dans toutes les pièces pour trouver des bouts de papier et des bouteilles pour crafter des machins...

    A part ces défauts, j'ai personnellement bien aimé cette suite. Clairement pas mon GOTY, mais clairement pas la bouse infâme décrite par les haters non plus.
  • Bande-annonce

    The Elder Scrolls V : Skyrim - Special Edition (2016)

    Sortie : . Action-Aventure et RPG.

    Jeu vidéo de Bethesda Softworks sur PC, PlayStation 4, Xbox One et Nintendo Switch

    Je m'étais lancé dans le projet de profondément modder Skyrim (le jeu de base, pas de scénario supplémentaire). J'ai du coup carrément acheté cette version Special Edition (la plupart des moddeurs sont passés dessus), j'ai arrêté d'utiliser juste le Steam workshop mais je suis passé par le site Nexus et son installeur de mods Vortex.
    C'est vraiment une communauté de passionnés, et on trouve de tout : refontes graphiques, rajout de bruitages, météo revisitée, combats retravaillés, interface refaite, bugs corrigés... Alors bien sûr même en installant plein de mods le jeu n'est pas encore tout à fait dans le standard de graphismes de 2021 (contrairement à ce que les vidéos clickbait "MAKE SKYRIM LOOKING LIKE IT RUNS ON PS6!!!!!" nous font croire sur youtube), mais il y a quand même moyen d'améliorer profondément le rendu global.
    Il y a aussi des tas de mods un peu dégueu qui rajoutent des armes hors sujet et transforment les femmes en sexdolls russes. Ce qui est bien avec les mods c'est qu'on peut choisir d'ignorer ceux-là. Perso j'ai surtout essayé de trouver les mods "lore friendly" qui rajoutent de la variété niveau habits, armes et détails dans le décor sans casser la direction artistique de Skyrim.

    Le seul aspect dont j'ai vraiment galéré c'est l'utilisation de l'ENB. Souvent je trouvais des filtres qui avaient vraiment de la gueule juste durant certains horaires de la journée, mais qui pouvaient devenir sacrément moches durant la nuit, ou dans les intérieurs etc... Au final j'ai un peu lâché l'affaire.
  • realMyst : Masterpiece Edition (2014)

    Sortie : . Aventure et réflexion.

    Jeu vidéo de Cyan Worlds sur PC et Nintendo Switch

    Ca faisait des années que je voulais refaire Myst, du coup je me suis tourné sur ce remake. Cette version de realMyst est probablement un des meilleurs moyens pour découvrir ce classique aujourd'hui, avec des graphismes retravaillés et des contrôles plus simples : vous pouvez bouger librement en temps réel comme dans un FPS, mais bien sûr vous pouvez aussi opter pour le déplacement point and click si vous voulez une expérience authentique.
    Il y a également l'ajout d'un nouveau monde : l'âge de D'Ni. C'est toujours sympa, après c'est un monde très petit et pas hyper mémorable.
  • Bande-annonce

    Myst (1994)

    Myst : L'Apogée

    Sortie : avril 1994. Aventure, réflexion et point’n’click.

    Jeu vidéo de Cyan Worlds, Micro Cabin, Brøderbund Software sur Mac, 3DO, PC, Amiga, CD-I, Jaguar, Saturn, PlayStation, PSP, PS Vita, iPhone, iPad, PlayStation 3, Nintendo DS et Oculus Quest

    Pour parler du jeu en lui-même, Myst est un jeu d'aventure charmant. Il y a une impression de solitude et de tristesse qui se dégage en parcourant ces curieux décors. Bien que je préfère la direction artistique de Riven et Exile, Myst a également une identité forte, surtout pour l'époque.

    Le jeu met en avant les 2 frères Sirrus et Achenar, et leurs personnalités ne sont pas directement racontées via des textes ou des dialogues, mais elles sont surtout mises en avant dans les petits détails qu'on peut observer dans les décors. Bien que ce soit un jeu assez minimaliste, Myst est un bon exemple d'"environmental story-telling".

    J'avais aussi le souvenir que c'était un jeu très difficile avec des puzzles hyper compliqués (faut dire que je devais avoir 12 ans quand j'y ai joué la première fois), mais au final c'est plutôt intuitif et les solutions des puzzles sont logiques si on est attentif à tous les indices dans les décors.
  • Bande-annonce

    Star Wars : Battlefront II (2017)

    Sortie : . FPS et action-aventure.

    Jeu vidéo de DICE, Criterion Games, Motive Studios sur PC, PlayStation 4 et Xbox One

    Le solo de ce Battlefront II est particulièrement raté. Malgré des graphismes très bons et une reconstitution réussie des films, c'est très fade dans l'ensemble. Les missions sont peu inspirées, c'est mal rythmé (les phases de combats spatiaux s'éternisent...) et l'histoire est oubliable.
    Ca tourne autour d'un perso inédit appelé Iden Versio (j'ai réussi à me rappeler de son nom, je me surprends moi-même !) qui est un soldat de l'Empire. Le marketing du jeu promettait un solo original dans lequel on incarne enfin un "méchant", sauf qu'au final Iden finit par trahir l'Empire et rejoindre les gentils rebelles au bout d'une heure...
    Même les phases où on incarne les persos mythiques comme Luke, Leia, Solo ou Lando sont décevants. La mission avec Han Solo par exemple, on nous demande d'incarner un des persos les plus cools de l'histoire du cinéma, et qu'est ce qu'on doit faire ? Fouiller dans des boîtes... Wouah.

    Heureusement le multi est plus sympathique, quoique très bordélique. Le jeu n'a plus ce système de lootboxes et les nombreux mises à jour ont permis au jeu d'être riche en contenus. C'est un plaisir de revivre les affrontements cultes des films, et découvrir les compétences des différents héros. (mon perso préféré à jouer c'est Lando).
    Après le game design du jeu manque quand même beaucoup de profondeurs. Au bout de 3 jours, j'avais l'impression d'avoir fait le tour de tous les aspects du jeu.
    Si vous êtes fans des films, c'est un jeu très sympa pour occuper quelques jours, mais il y a des chances que vous n'allez pas tenir très longtemps.
  • Bande-annonce

    GreedFall (2019)

    Sortie : . RPG.

    Jeu vidéo de Spiders Games et Focus Home Interactive sur PC, PlayStation 4, Xbox One, PlayStation 5 et Xbox Series X/S

    Greedfall est bien un jeu Spiders. Je retrouve les mêmes qualités et les défauts que Technomancer.
    Tout d'abord, la direction artistique est globalement réussie, avec notamment une superbe ambiance au début du jeu avec la ville de Serène. Une fois arrivé sur l'île, c'est plus timide mais on retrouve tout de même quelques beaux panoramas. Le chara design est également soigné, et pour le coup la plupart des habits qu'on loot sont classes et c'était sympathique de voir notre personnage évoluer visuellement.

    En revanche, en tant que RPG je me suis bien emmerdé. J'ai quand même tenu 20 heures dessus, mais au bout d'un moment ça m'a fait pareil que Technomancer : j'en avais plus rien à foutre. Je finissais par skipper les dialogues, faute à des personnages transparents et inintéressants, ainsi que des dialogues longs et mous. Quasiment tous les dialogues sont juste des explications, avec des persos qui te disent d'aller d'un point A à un point B. Ca manque d'humour, de romance, de stresse, d'émotion... C'est pas du Witcher 3 en tout cas, c'est clair.
    Le système de combat est très basique et pas bien profond. La map est assez lourde à naviguer, et c'est trop grand : Spiders a voulu faire une sorte d'open world ici mais c'est inutilement grand et vide et en plus comme il n'y a pas de monture on doit faire tout le déplacement à pieds. Tout se ressemble donc c'est facile de se perdre, et même les intérieurs des bâtiments sont de vulgaires copiés-collés. J'aurai préféré une map plus petite mais plus détaillée et avec l'expérience plus condensée.

    J'imagine que je suis loin d'être le seul qui a fini par lâcher l'affaire, car il y a un certain "plot point" au milieu du jeu et seulement 8% des joueurs ont le succès PSN lié à cette mission...
  • Death Wish (2011)

    Sortie : 2011. FPS.

    Mod de Bloatoid sur PC

    Death Wish est une campagne additionnelle pour Blood développée par un fan, et c'est vraiment un travail titanesque. Il y a au total une trentaine de niveaux avec un level design et une mise en scène incroyable pour du Build engine. Il y a certains niveaux qui sont plus réussis et impressionnants que le jeu officiel.
    C'est entièrement gratuit et j'ai fini en environ 8 heures. Et encore, je suis passé à côté de certains des niveaux cachés donc au total ça doit faire encore plus. Il y a des hommages très sympa, notamment un niveau dédié à Silent Hill, et un autre niveau dédié à... Silent Hill 4 !
  • Bande-annonce

    S.T.A.L.K.E.R. : Clear Sky (2008)

    Sortie : . FPS, RPG et action.

    Jeu vidéo de GSC Game World et Deep Silver sur PC

    Clear Sky est souvent décrit comme l'épisode le plus faible de la trilogie du coup je l'avais skippé jusque là. J'y ai joué 14 heures et je comprends un peu pourquoi : même si c'est un plaisir absolu de replonger dans la Zone et revivre l'expérience de survie de S.T.A.L.K.E.R., c'est globalement l'aventure la plus faiblarde que ce soit en terme de scénario, des missions ou de la map. Beaucoup de zones sont vides avec peu de landmarks à explorer.
    Cela dit, le jeu intègre des éléments sympathiques comme la guerre de faction et l'amélioration des armes, ce qui est un gros plus par rapport au premier épisode.

    Malheureusement, j'ai fait l'erreur d'utiliser le mod Complete. Au début c'était cool car ça semblait améliorer le jeu dans tous les aspects... jusqu'à ce que je tombe sur une quête interminable (celle où il faut suivre le Gaucher, il refusait juste de bouger une fois entré dans l'usine). Globalement le jeu est très buggué mais c'est la première fois que je tombais sur une quête impossible à terminer. Et à priori il n'y a pas de solutions à part recommencer le jeu et espérer ne pas avoir le même bug...

    (Bien sûr je ne vais pas sanctionner le jeu, car c'est ma faute d'avoir choisi un mod obsolète)
  • Bande-annonce

    S.T.A.L.K.E.R. : Shadow of Chernobyl (2007)

    Sortie : . FPS, action et jeu de rôle.

    Jeu vidéo de GSC Game World et THQ sur PC

    Deuxième fois que je termine Shadow of Chernobyl, ou à vrai dire la première fois car je me rends compte que la première fois je m'étais arrêté sur une des cinq "fausses fins" et j'ai loupé une partie du jeu.
    Depuis la première fois, j'ai appris à aimer l'ambiance soviétique post-apo (des appartements panelka et des restes d'usine en train de moisir sous la rouille...). Du coup STALKER est un jeu qui me parle beaucoup plus aujourd'hui. Je m'attendais à monter sa note, mais malheureusement je vais rester à 7.
    Pourquoi ? Outre les très nombreux soucis techniques, ce qui m'a déçu est toute la partie finale du jeu que je n'avais du coup encore jamais vécue. Et c'est vraiment pas très bon. Exit l'exploration, le mystère, l'horreur... La fin du jeu vous propose d'affronter les 2, 3 mêmes soldats en boucle dans des suites de couloirs. Ca dure environ 3 heures et ça paraissait interminable ! Pour le coup on dirait carrément un autre jeu. Franchement j'ai presque envie de conseiller de finir le jeu sur une des 5 fausses fins, car au moins vous n'allez pas subir ces niveaux pas inspirés qui se trainent en longueur.

    Juste pour parler des mods sinon, j'ai d'abord essayé le "Starter Pack 2". Le mod est sensé corriger les bugs et aussi améliorer les graphismes. Mais je n'aime pas du tout les modèles 3D qu'ils ont choisi, que ça soit pour les armes ou les personnages. On dirait qu'ils ont extrait les modèles 3D d'un Call of Duty, et ça ne colle absolument pas à l'ambiance de STALKER. De plus, je ne sais pas si c'est un bug mais il faisait tout le temps nuit et la météo était bloquée sur pluie et orage... C'est sympa au début mais ça devenait vite pénible.
    J'ai ensuite essayé Autumn Aurora 2. Pour le coup, c'est très joli et ça respecte bien la DA du jeu original. En revanche, il change aussi beaucoup d'élements de gameplay et je ne suis pas fan avec tous les choix.
    Au final, j'ai décidé de juste installer ZRP (une sorte de gros patch fait par les fans qui corrigent les bugs) ainsi que 2 simples mods qui améliorent les textures des environnements (Absolute Nature et Absolute Structure), pour me rapprocher du jeu vanilla.
  • Bande-annonce

    S.T.A.L.K.E.R. : Call of Pripyat (2010)

    Sortie : . FPS, action et RPG.

    Jeu vidéo de GSC Game World et bitComposer Games sur PC

    Rejoué.
    Call of Pripyat est sans aucun doute le meilleur des 3 épisodes si on le juge en tant que "jeu" : map plus intéressante et moins découpée en morceaux, quêtes plus intéressantes et mieux mises en scène, et des graphismes plus réussis (même si la DA reste bonne dans les 3 jeux). La map est peuplée de créatures mutantes qui rendent l'exploration plus angoissante, là où Shadow of Chernobyl offrait un parcours plus linéaire, laborieux et peuplé de soldats humains répétitifs.
    Le seul défaut de CoP est son scénario qui est malheureusement très basique, à ce niveau-là SoC est bien plus intéressant.

    Au niveau des mods, j'ai essayé au début avec un mod appelé "Gunslinger" qui rajoute des animations réalistes à notre personnage. Le travail accompli est titanesque, malheureusement le mod est très gourmand et le jeu tournait très mal. J'ai au final abandonné ce mod et recommencé avec un mod appelé "ABR" qui est une compilation de plusieurs petits mods. Ca tournait bien et ça améliorait les graphismes tout en respectant la direction artistique.
  • Bande-annonce

    Soldier of Fortune II : Double Helix (2002)

    Sortie : . FPS.

    Jeu vidéo de Raven Software, Gratuitous Games et Activision sur PC, Xbox et Mac

    Rejoué. Et franchement plus le temps passe, plus j'ai envie de baisser d'un point... J'ai un peu trop de bons souvenirs avec ce jeu quand j'étais ado (surtout le multi) donc je n'ai pas envie de baisser la note, mais c'est définitivement un jeu qui vieillit mal.

    Je l'avais déjà dit, mais le premier SOF est quasiment un quake-like bourrin et nerveux malgré son aspect militaire. Du coup, pour un amateur des shooters rétro, c'est encore plaisant à y jouer aujourd'hui.
    SOF2 en revanche, c'est beaucoup plus sérieux, scripté et "réaliste". La campagne a un gros problème de rythme, avec des passages narratifs hyper chiants qui sont là pour mettre en avant une histoire et des personnages complètement osef.
    Visuellement le jeu est assez hideux, faute à du brouillard omniprésent et un éclairage très fade. Encore une fois, SOF1 a réussi à mieux vieillir je trouve car il conserve un côté rétro sympathique. Alors que SOF2 c'est juste moche et répétitif. Il suffit de rejouer aux séquences de rail shooting à bord des véhicules, c'est d'une laideur incroyable.
    C'est aussi un jeu un peu bâclé. Exemple parmi tant d'autres, quand un otage meurt durant une mission, ça fait la même chose que quand le perso principal meurt, avec le mouvement de caméra et le cri. Ils pouvaient pas faire un écran de game over différent ?

    Heureusement certains niveaux sont réussis, le gore fonctionne toujours et certaines armes sont très satisfaisantes à utiliser. Le fusil à pompe ou le lance-grenades du fusil M4 sont toujours excellents à utiliser aujourd'hui.
  • Bande-annonce

    Night of the Consumers (2020)

    Sortie : . Action.

    Jeu vidéo de Germfood sur PC

    C'est un petit jeu rigolo avec un style visuel particulier. Vous êtes un employé d'un supermarché et votre but est de ranger les produits dans les étalages. Mais le magasin est envahi par des clients hyper relou qui vont constamment venir vous interrompre pour vous poser des questions ou vous demander des faveurs. Le tout est présenté comme une parodie de films de zombies.
    C'est très charmant, après encore une fois c'est un petit jeu à base de scoring. C'est difficile et frustrant, et c'est bon pour faire une petite partie pendant une heure mais ça ne va pas vraiment au delà.
  • Snowdrop Escape (2021)

    Sortie : . FPS, action-aventure et réflexion.

    Mod de Eduard Rostovtsev sur PC

    Snowdrop Escape est un mod de Half-Life 2 frustrant... Non pas parce qu'il soit dur ou quoi, mais plutôt parce qu'il aurait pu être un chef d'oeuvre s'il n'était pas bourré de mauvaises idées.
    Visuellement il s'agit sûrement d'une des créations les plus jolies et intéressantes sur Source, avec des niveaux en Russie à la fois frais (dans tous les sens du terme) et pourtant cohérents dans l'univers de HL2. Le level design est soigné avec de bonnes idées, et il y a même une bande originale très sympathique pour accompagner l'aventure.

    A côté de ça, le mod a des gros soucis. Le premier problème étant le rythme : HL2 jonglait parfaitement entre les séquences d'action et les puzzles. Ici, vous êtes forcés de résoudre des puzzles 70% du temps. Certains sont réussis, mais d'autres sont du style "retrouve la batterie pour allumer la machine" ou "trouve de l'essence pour alimenter le générateur" etc... Cela casse totalement le rythme global et rend l'aventure un peu pénible.

    Les niveaux sont souvent très serrés et claustrophobiques. Et autant ça collerait bien dans un Metro, autant avec le déplacement de HL2 ça ne rend pas bien : on passe notre temps à se bousculer contre des collisions, des petits objets physiqués au sol etc...
    L'histoire n'est pas très intéressante non plus, et surtout très mal racontée. Honnêtement les 3/4 du temps je n'avais aucune idée de ce qui se passait.

    Je pourrais citer encore plein de problèmes et de designs maladroits. Après, ça reste un mod gratuit où on sent que ça a été fait avec amour, du coup je me sens aussi un peu mal de trop critiquer. Souvent les campagnes custom de HL2 ressemblent juste à du recyclage de HL2 avec les mêmes objets, les mêmes textures et le même gameplay. Snopdrop Escape propose au moins quelque chose de vraiment différent et travaillé, le tout gratuitement. Respect quand même pour la passion et la créativité.
  • Bande-annonce

    The Slater (2018)

    Sortie : . Action, infiltration et FPS.

    Jeu vidéo de Laina Interactive sur PC

    The Slater est un FPS très inspiré de Hitman : vous allez vous infiltrer dans des lieux en utilisant des déguisements afin d'assassiner des cibles. Pour un jeu vendu à petit prix (je l'ai chopé pour 1€50..) et développé par une petite équipe, c'est pas trop mal visuellement et il y a une ambiance polar sympathique.
    Après c'est vraiment un Hitman très, très simplifié. Pour le coup ça fait penser au premier Hitman, et je ne parle pas de celui de 2016 mais de 2000. Les niveaux sont très petits et n'offrent pas vraiment d'approche bac à sable, les comportements des NPC sont très basiques et les méthodes d'assassinat sont limitées et vous allez souvent devoir suivre exactement les 1 ou 2 scripts possibles.
    C'est aussi un jeu très court, vous allez boucler les 6 niveaux dispos en à peu près 3 heures. L'histoire est anecdotique et les personnages n'ont aucun charisme.
    Ca occupe un après-midi, mais ne vous attendez pas à un alternatif à Hitman avec autant de profondeurs et de possibilités !
  • Rainbow Six 3 : Raven Shield (2003)

    Sortie : . Tactique, FPS et action.

    Jeu vidéo de Red Storm Entertainment, Ubisoft Montréal et Ubisoft Entertainment sur PC et Mac

    J'ai eu envie d'y rejouer pour une raison inconnue, et au final je me suis retapé l'intégralité du jeu 3 fois de suite pour apprécier les différentes approches et la variété des situations proposées. Du coup je rajoute un point.
    J'ai toujours trouvé que le jeu était parfois injustement difficile car les IA alliées se comportent de manière imprévisible et une escouade peut être totalement annihilée par les terroristes alors qu'on ne les contrôle pas. Mais j'ai installé quelques mods pour passer le jeu en version 2.0 et corriger certains bugs : résultat, les IA se comportent de manière beaucoup plus logique et ça corrige la plupart des situations frustrantes.

    Un petit lien si vous êtes intéressés par les mods (vous pouvez vous arrêter à l'étape 3 si vous cherchez juste à corriger les problèmes et pas forcément améliorer le visuel du jeu) : https://www.moddb.com/games/tom-clancys-rainbow-six-3-raven-shield/tutorials/guide-to-install-a-heavily-modded-raven-shield-for-single-player
  • Rainbow Six : Raven Shield - Athena Sword (2004)

    Sortie : . Tactique et FPS.

    Extension de jeu de Red Storm Entertainment et Ubisoft Entertainment sur PC et Mac

    J'ai racheté le jeu en version Gold sur Steam du coup je découvre pour la première fois cette extension. C'est assez court, et il n'y a pas grand chose de révolutionnaire en soi.
    Les maps sont souvent jolies avec une bonne ambiance. Le level design est un peu en dents de scie, on se tape certaines maps grandes qui nous proposent quasiment un quartier entier, et parfois on a droit à des maps un peu trop petites et simplistes. La map "Athena Sword" qui donne pourtant le nom à l'extension est particulièrement décevante, je m'attendais à quelque chose de plus intense pour le dernier niveau.
  • Rainbow Six : Raven Shield - Iron Wrath (2005)

    Sortie : . Tactique et FPS.

    Extension de jeu de Ubisoft Casablanca et Ubisoft Entertainment sur PC

    C'est une extension gratuite donc on ne vas pas cracher dans la soupe non plus, mais c'est pas une campagne indispensable. La plupart des maps sont des lieux industriels de type usines ou hangars qui ont tendance à se ressembler, et la qualité graphique est en dents de scie. Certaines maps comme la maison ultra kitsch en Ukraine me faisaient limite penser à une map de CS1.6.
  • RealRTCW (2020)

    Sortie : . FPS et action.

    Mod de WolfETPlayer sur PC

    J'ai découvert ce mod par hasard car il est sorti dans mes recommandations sur Steam. Il propose en gros une version remasterisée de Return to Castle Wolfenstein : textures retravaillées, modèles 3D améliorées, bruitages revus, corrections de bugs etc... J'ai donc pu rejouer à RTCW.
    Le mod fait un bon boulot : il ne révolutionne pas le jeu, mais il ne massacre pas la DA non plus et c'est une bonne solution si vous souhaitez découvrir RTCW aujourd'hui.

    Il y a un aspect qui n'a pas du tout été travaillé dans ce mod : la musique. On retrouve exactement les mêmes morceaux que le jeu original. Certains diront que c'est un bon point. Perso, j'avais des bons souvenirs de la BO du jeu, mais en y rejouant aujourd'hui ça a pris un coup de vieux. Surtout quand il s'agit d'un loop de 10 secondes en boucle permanent pendant tout le niveau, ça devient assez pénible et j'aurai pas dit non à des versions retravaillées.
  • Vendetta Dilogy (2013)

    Sortie : 2013. FPS.

    Mod de Yo$hik sur PC

    Vendetta est une campagne développée par un fan pour Return to Castle Wolfenstein. Il est particulièrement mis en avant dans le mod RealRTCW, il y a même des succès Steam liés à cette campagne.
    Et autant dire que ce n'est pas terrible... Visuellement il y a des décors sympathiques, mais le level design est mauvais : on enchaîne des décors trop grands et avec trop peu d'éléments pour se cacher derrière. Les ennemis sont souvent trop nombreux, trop longs à tuer et les items sont mal placés. L'IA semble un peu pétée, en tout cas elle semble bien moins performante que dans le jeu original. Les cinématiques sont également ratées.
    Les musiques sont plutôt sympathiques et encore une fois les décors sont pas mal, mais sinon ce n'est pas très fun à jouer. Passez votre chemin.
  • Bande-annonce

    The Sinking City (2019)

    Sortie : . Action-Aventure et survival horror.

    Jeu vidéo de Frogwares et Bigben Interactive sur Nintendo Switch, PlayStation 4, Xbox One et PC

    C'est frustrant car The Sinking City aurait pu être tellement mieux...
    Au début, le jeu est très prometteur : ambiance superbe, direction artistique travaillée, dialogues intéressants et bien écrits, même la VF est réussie. Et le système d'enquête appliqué à l'échelle de l'open world est très chouette...
    ...mais pas assez chouette pour devoir faire ça en boucle pendant 25 heures !! Le jeu est incroyablement répétitif, et au bout d'un moment ça va devenir une suite insupportable de recherche d'indice qui va vous mener au prochain lieu d'enquête qui va vous donner l'indice qui va vous mener au prochain lieu d'enquête qui va... On finit vraiment par sentir l'artifice du game design.
    Entre temps, vous aurez aussi droit à des combats très médiocres contre 4 types d'ennemis copiés/collés et des passages sous-marins complètement ratés.

    N'oublions pas non plus que sur la PS4 le jeu est un désastre technique. Les chargements sont interminables et les bugs visuels sont omniprésents : objets qui s'affichent brusquement, textures baveuses... Et j'y ai joué sur la Pro alors je demande à voir sur une PS4 de base !

    Je mets quand même un petit 6 car il y a des aspects que j'adore dans The Sinking City, en particulier la DA et l'écriture. Mais c'est un beau gâchis. Si le jeu était plus court, plus varié et mieux maîtrisé, j'aurai facile mis un 8.
  • Bande-annonce

    Serious Sam II (2005)

    Sortie : . FPS et action.

    Jeu vidéo de Croteam, Devolver Digital et 2K Games sur PC et Xbox

    Pour une certaine raison, Serious Sam 2 a eu droit à un patch récemment, 16 ans après sa sortie. Il rajoute la possibilité de sprinter, de multiplier les ennemis, tirer avec deux armes en même temps, une nouvelle arme etc... sans parler de nombreux bugfixes.
    J'en ai profité du coup pour réessayer. Au début je pensais que j'allais m'arrêter au début juste histoire de voir, et au final j'ai fini le jeu.
    Cet épisode est souvent critiqué mais au final je trouve qu'il est toujours sympa à jouer. Il faut adhérer au style cartoon, mais au moins visuellement ça vieillit assez bien et surtout le jeu a quand même du charme, contrairement à Serious Sam 3 et 4 qui sont quand même atrocement chiants à regarder en terme de DA.
    Après c'est un épisode un peu mou qui ne propose pas tant d'ennemis à l'écran que ça (sûrement à cause des limitations des versions consoles), mais du coup la possibilité de multiplier les ennemis introduite avec le patch est parfait.