Couverture Fahrenheit 451

Fahrenheit 451

(1953)
12345678910
Quand ?
7.8
  1. 13
  2. 26
  3. 39
  4. 91
  5. 244
  6. 738
  7. 2466
  8. 3851
  9. 2162
  10. 812
  • 10K
  • 976
  • 3.9K
  • 117

Montag est pompier et doit brûler les livres interdits, jusqu'au soir où il rencontre Clarisse. Il va alors se rebeller et devenir un hors la loi.

Match des critiques : les meilleurs avis Fahrenheit 451
VS
Cette vérité que Guy Montag niait...

[CRITIQUE INCANDESCENTE, MERCI DE PORTER UNE PROTECTION OCULAIRE SI VOUS PENETREZ POUR LA PREMIERE FOIS DANS CET UNIVERS] En 1953, alors que le grand Ray Bradbury (bon, un peu moins grand sur la fin, une fois assis, je vous l'accorde) prépare l'écriture de l'adaptation cinématographique de Moby Dick, il nous gratifie de ce "Fahrenheit 451", qui restera l'une des dystopies les plus marquantes de la littérature moderne. "Fahrenheit 451" est une gourmandise, un biscuit. Un...

89 32
... pages d'ennui pas très chaudes!

La seconde guerre mondiale n'est pas loin derrière et inspire directement le régime totalitaire décrit. Des brigades de pompiers (milices) brûlent des livres (autodafés) afin de mieux assoir le pouvoir du gouvernement. Ce dernier propose à la place tout un ramassis d'idioties télévisuelles qui force les gens à ne plus penser (propagande). Certains continuent à lire (résistants)... Histoire de récit d'anticipation tellement dépassé par la réalité qu'elle me paraît devenue obsolète... Lire l'avis à propos de Fahrenheit 451

2

PostsFahrenheit 451

Critiques : avis d'internautes (107)

Fahrenheit 451
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
LÉ LIVRE SA SER A RI1 É SA PU !

Fahrenheit 451, un des piliers du genre de la dystopie, quoique écrit dans les années 50, entre étrangement en résonance avec notre époque. En racontant l'histoire d'un pompier d'un nouveau genre dont l'office est de brûler des livres, devenus trop subversifs pour une société d'hyper-consommation gavée aux loisirs de masse, Ray Bradbury a des accents terriblement prophétiques.... Lire l'avis à propos de Fahrenheit 451

72 14
Avatar Hypérion
7
Hypérion ·
A song of books and fire

Publié en 1953, Fahrenheit 451 trouve toujours un bel écho dans la société d'aujourd'hui, en particulier en ce qui concerne notre rapport aux médias et à l'information. C'est au travers de Guy Montag, pompier travesti en pyromane de la culture, que l'on découvre la fiction de Bradbury. Exit la poésie colorée des Chroniques Martiennes parues quelques années... Lire l'avis à propos de Fahrenheit 451

54 7
Avatar Kalis
9
Kalis ·
Monstrueusement contemporain

Fahreneit 451 est effrayant de vérité pour un livre écrit dans les années 1950. Le pitch est plutôt simple : un pompier, Montag, chargé de brûler des livres dont la lecture est considéré comme un crime contre la société, est réveillé - je n'ai pas d'autre mot - en l'espace de quelques jours par une "antisociale" nommée Clarisse. Clarisse regarde autour d'elle, elle voit les détails qui... Lire l'avis à propos de Fahrenheit 451

35 2
Avatar Karrie
8
Karrie ·
Roman visionnaire... ou réactionnaire ?

J'ai lu Fahrenheit 451 à peu près au moment où Palmyre venait d'être détruite et que Daesh brûlait des livres à grand renfort de vidéos. Peut-être que c'est ce qui m'a décidée à lire enfin ce roman, peut-être pas. J'ai remarqué que pas mal de personnes qui l'avaient lu en même temps que moi établissaient un parallèle entre ces faits de notre actualité et ceux décrits dans le livre.... Lire l'avis à propos de Fahrenheit 451

3
Avatar Musardise
8
Musardise ·
Découverte
Symphonie en Feu majeur.

Ray Bradbury n'est pas un auteur de Science-Fiction. Sa seule et unique oeuvre dans ce registre c'est Fahrenheit 451. Et quand on voit la qualité de cette ouvrage, on ne peut que le déplorer. Dans une société dystopique, Guy Montag est un pompier. Son boulot quotidien ? Faire régner la justice en brulant les livres détenus illégalement par la population. Dans ce monde, aucune place pour les... Lire l'avis à propos de Fahrenheit 451

24 7
Avatar MarlBourreau
9
MarlBourreau ·
Toutes les critiques du livre Fahrenheit 451 (107)
Vous pourriez également aimer...