Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte
Couverture Fahrenheit 451

Fahrenheit 451

(1953)
12345678910
Quand ?
7.8
  1. 27
  2. 30
  3. 52
  4. 123
  5. 308
  6. 906
  7. 3011
  8. 4579
  9. 2543
  10. 1010
  • 13K
  • 1.1K
  • 5K
  • 142

Montag est pompier et doit brûler les livres interdits, jusqu'au soir où il rencontre Clarisse. Il va alors se rebeller et devenir un hors la loi.

Match des critiques
les meilleurs avis
Fahrenheit 451
VS
Monstrueusement contemporain

Fahreneit 451 est effrayant de vérité pour un livre écrit dans les années 1950. Le pitch est plutôt simple : un pompier, Montag, chargé de brûler des livres dont la lecture est considéré comme un crime contre la société, est réveillé - je n'ai pas d'autre mot - en l'espace de quelques jours par une "antisociale" nommée Clarisse. Clarisse regarde autour d'elle, elle voit les détails qui constituent le monde, la Lune, etc. Bref, elle réfléchit. Un vice sans nom dans la société vide décrite par...

36 2
... pages d'ennui pas très chaudes!

La seconde guerre mondiale n'est pas loin derrière et inspire directement le régime totalitaire décrit. Des brigades de pompiers (milices) brûlent des livres (autodafés) afin de mieux assoir le pouvoir du gouvernement. Ce dernier propose à la place tout un ramassis d'idioties télévisuelles qui force les gens à ne plus penser (propagande). Certains continuent à lire (résistants)... Histoire de récit d'anticipation tellement dépassé par la réalité qu'elle me paraît devenue obsolète... Lire la critique de Fahrenheit 451

2

PostsFahrenheit 451

Critiques : avis d'internautes (114)

Fahrenheit 451
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
LÉ LIVRE SA SER A RI1 É SA PU !

Fahrenheit 451, un des piliers du genre de la dystopie, quoique écrit dans les années 50, entre étrangement en résonance avec notre époque. En racontant l'histoire d'un pompier d'un nouveau genre dont l'office est de brûler des livres, devenus trop subversifs pour une société d'hyper-consommation gavée aux loisirs de masse, Ray Bradbury a des accents terriblement prophétiques.... Lire l'avis à propos de Fahrenheit 451

84 14
Avatar Hypérion
7
Hypérion ·
Roman brûlant sur le fond, cendreux sur la forme.

Ne pouvant demeurer sous les cendres de l'ignorance, je me devais de lire un jour cette brûlante dénonciation d'une société aseptisée de toute pensée critique. C'est chose faite et j'en ressors quelque peu mitigé. Les premières dizaines de pages m'ont semblé lourdes et la mise en place poussive. Les personnages ne m'ont guère enthousiasmés mais j'ai persévéré en dépit de ma déception littéraire.... Lire l'avis à propos de Fahrenheit 451

5
Avatar Apostille
6
Apostille ·
Découverte
Cette vérité que Guy Montag niait...

[CRITIQUE INCANDESCENTE, MERCI DE PORTER UNE PROTECTION OCULAIRE SI VOUS PENETREZ POUR LA PREMIERE FOIS DANS CET UNIVERS] En 1953, alors que le grand Ray Bradbury (bon, un peu moins grand sur la fin, une fois assis, je vous l'accorde) prépare l'écriture de l'adaptation cinématographique de Moby Dick, il nous gratifie de ce "Fahrenheit 451", qui restera l'une des dystopies les plus... Lire l'avis à propos de Fahrenheit 451

92 32
Avatar Gothic
7
Gothic ·
Symphonie en Feu majeur.

Ray Bradbury n'est pas un auteur de Science-Fiction. Sa seule et unique oeuvre dans ce registre c'est Fahrenheit 451. Et quand on voit la qualité de cette ouvrage, on ne peut que le déplorer. Dans une société dystopique, Guy Montag est un pompier. Son boulot quotidien ? Faire régner la justice en brulant les livres détenus illégalement par la population. Dans ce monde, aucune place pour les... Lire la critique de Fahrenheit 451

24 7
Avatar MarlBourreau
9
MarlBourreau ·
C'est chaud !

Fahrenheit 451 se présente comme un banal roman de science fiction, une anticipation de la dérive des "démocraties" occidentales technologiques, vue par le prisme d'un pompier pyromane, bruleur de livres. Et d'ailleurs, c'est ce qu'il est. Ou du moins, c'est ce qu'il est du début jusqu'à la page 82 et de la page 89 jusqu'à la fin. Entre ces intermèdes narratifs intéressants mais ordinaires, ou... Lire la critique de Fahrenheit 451

30 7
Avatar hillson
9
hillson ·
Toutes les critiques du livre Fahrenheit 451 (114)
Vous pourriez également aimer...