Couverture White

Critiques de White

Livre de (2019)

  • 1
  • 2

Le jour où j'ai été Bret Easton Ellis

En conclusion de sa chronique de White, le dernier ouvrage de Bret Easton Ellis, Nicolas Demorand qualifie son auteur de « conservateur » et émet l'avis selon lequel cet essai « oblige à penser contre soi-même ». Ce à quoi Bret, s'il était Français et auditeur de France-Inter, aurait répondu : " Penser contre toi-même ?Ben dis donc, tu vas ramer, Nico". Constance... Lire la critique de White

3
Avatar Vincent Giudicelli
9
Vincent Giudicelli ·

le gauchisme est le fascisme d'aujourd'hui

L’écrivain américain délaisse momentanément le roman pour la non fiction. Il signe ici un pamphlet contre le politiquement correct et pour la liberté d’expression et d’opinion. Le livre peut se diviser en deux parties : une première composée de réflexions et digressions diverses sur des films ou des livres puis une seconde partie plus politique dans laquelle il revient sur l’élection de Trump.... Lire la critique de White

3 1
Avatar Marie  Leroy
8
Marie Leroy ·

White: un tremplin pour revenir à l’écriture pour Ellis?

Quand un écrivain se fait rare, ne publie pas, les éditeurs ont tendance à demander un ouvrage de commande intermédiaire pour faire patienter les lecteurs.White paraît être de cette veine et être pour Ellis, une justification à priori lucrative (à l’image de la comédie musicale d’American Psycho) avant la publication d’une vraie œuvre aboutie.Ce moment adviendra-t-il tant Brett Easton Ellis... Lire la critique de White

Avatar Locke_2
6
Locke_2 ·

Niveaux de gris

White ! Un titre simple, à l'inverse de l'éventail de suggestions qui s'offre à nous face à la couverture de ce nouveau Bret Easton Ellis. J'ai grandi avec Ellis, avec son analyse imagée et provocante d'êtres perdus, brisés sous le maquillage parfait qu'ils se doivent d'imposer à un monde auquel il faut impérativement coller. Il est pour moi l'auteur... Lire la critique de White

Avatar Ricow Ray
7
Ricow Ray ·

Pour les amateurs de pop culture

Soyez bien conscient que vous ne vous apprêtez pas à lire une fiction ni le roman de la vie de Brett Easton Ellis. L’intérêt que j’a déniché dans cette lecture réside dans la découverte de nombreux aspects de la vie culturelle américaine des années 80. La description d’une Amerique qui change, de sa société qui évolue pas toujours pour le meilleur trouve tout son intérêt dans l’avis tranché... Lire la critique de White

1
Avatar Slysly2
6
Slysly2 ·
  • 1
  • 2