Avatar toma Uberwenig

Critiques de toma Uberwenig

Versus
  Suivre
Bande-annonce
4.4

Cursed, la casse burnes

C'est le genre de série qui donne envie de commencer par le célèbre "Rendez-moi les 10 heures de ma vie que j'ai perdu devant cette bouse" ou autre variante particulièrement à la mode il y a quelques années. Pourtant, le premier épisode m'a presque convaincu que j'allais passer au moins un moment sympathique dans un univers chatoyant, avec quelques explosions de violences ponctuelles,... Lire la critique de Cursed : La rebelle

3 3
Avatar toma Uberwenig
4
toma Uberwenig ·
Écouter
6.6

Au delà du Seuil

L'efficacité évocatrice d'un auteur comme Lovecraft provient en grande partie de sa capacité à maintenir ses description au delà du perceptible, des horreurs toujours vécues à travers des sens trop faibles pour en embrasser les contours, des esprits trop étriqués pour saisir le gigantisme de l'expérience de ses Grands Anciens. Sa ruse littéraire tient à l'utilisation de ces fameux... Lire l'avis à propos de The Crackling of the Anonymous

2
Avatar toma Uberwenig
9
toma Uberwenig ·
Bande-annonce
5.4

Nuit blanche, série noire

Je n'aurais probablement pas écrit de critique de ce film si je n'étais pas passé lire quelques critiques dans la foulée. D'ailleurs, je n'aurais certainement pas regardé ce film si, par truchement de traduction et de suggestions Netflix, je n'étais pas tombé dessus. Donc sans attente, avec un poil de méfiance (Joey Starr et Tomer Sisley au casting, ça inspire que peu confiance et éveille... Lire la critique de Nuit blanche

1 3
Avatar toma Uberwenig
6
toma Uberwenig ·
Bande-annonce
6.0

Critique de Event Horizon, le vaisseau de l'au-delà par toma Uberwenig

Disons-le tout de go : Event Horizon est une excellente série-B qui réussit à flirter avec Lovecraft et Hellraiser avec brio, tout en offrant un thriller SF toute en tension, pour peu qu'on lui pardonne un Sam Niell vraiment pas au top qui n'arrive pas à doser le cabotinage ni à le synchroniser avec le rythme du film. Et les approximations scientifiques de rigueur dans toute bonne série B SF... Lire l'avis à propos de Event Horizon, le vaisseau de l'au-delà

7 1
Avatar toma Uberwenig
7
toma Uberwenig ·
Bande-annonce
5.2

Fuite en avant et seuil du vide

Je vais me retenir... Je vais essayer... Certes, on a droit à une bataille finale qui réussit à effacer bien des choses, dans sa démesure dantesque, ses décors tout en gigantisme quasi lovecraftien. Certes, JJ Abrams se retrouve avec une flopée de boulettes à réparer, et ne peut pas suivre son plan initial, confiné au damage control pour essayer de... Lire la critique de Star Wars : L'Ascension de Skywalker

3
Avatar toma Uberwenig
7
toma Uberwenig ·
Bande-annonce
6.9

Le temps retrouvé

J'ai mis (très) longtemps avant d'oser lancer ce film. Pour plusieurs raisons, plus ou moins bonnes, mais surtout deux principales. La première, toute personnelle, est que j'ai tellement longtemps associé Ghibli à la poésie fantastique de Miyazaki père, qu'il m'était difficile, voire douloureux, de voir un film ancré dans le réel et pourtant tellement emprunt de cette patte qui m'avait tant... Lire la critique de La Colline aux coquelicots

3 1
Avatar toma Uberwenig
8
toma Uberwenig ·
Bande-annonce
7.8

Des deux cotés du Miroir...

Sur Nintendo Switch : Floor is Lava. On a tous joué étant enfant à traverser une cour d'école transformée en mer infestée de requins affamés, notre survie dépendant de ces quelques lattes de bois vermoulu à la dérive, marchant soigneusement sur les lignes de peinture tracées à même le sol de cette cour décrépie, effacées par le temps, probablement délimitant autrefois un terrain de football miniature ou autre... Lire le test Baba Is You sur Nintendo Switch

6
Avatar toma Uberwenig
9
toma Uberwenig ·
Bande-annonce
6.0

Le monde s'éteint dans un souffle silencieux

** It Comes At Night...or does it ? ** Je n'aime pas les films d'infectés. De façon générale, et à quelques exceptions près, je n'aime pas ça. Ca se pose comme une innovation qu'on attribue à tort à 28 jours plus tard (ou autre proto zombie flick de l'époque) alors que l'Avion de l'Apocalypse de l'ultrabisseux Lenzi faisait déjà droper... Lire la critique de It Comes At Night

1 1
Avatar toma Uberwenig
7
toma Uberwenig ·
Bande-annonce
7.2

Too old to die young

Il y a bien longtemps, à une époque où j'arrivais encore à m'identifier à des adolescents par la magie de l'imagination et d'une mémoire encore vivace (car en vérité j'étais déjà trop vieux pour ça, mais on reste toujours un enfant quelque part), j'ai découvert ce film, après avoir vu l'excellent Lost in Translation. C'est devenu immédiatement un de mes films de... Lire l'avis à propos de Virgin Suicides

2 3
Avatar toma Uberwenig
8
toma Uberwenig ·
7.0

Madeleines et petits sablés...

La madeleine de Proust est une image galvaudée, et souvent utilisée à l'inverse diamétral de ce qu'elle est sensée évoquer à savoir l'étiolement et la cruauté du temps qui passe, l'inexorable effacement de ce souvenir magique, intact, qui s'efface à mesure que Swan mange cette madeleine, pour finir sur un gateau qui ne lui évoque plus rien, pas même l'ombre du souvenir qu'il venait pourtant... Lire l'avis à propos de Les Enfants de la baleine

3 2
Avatar toma Uberwenig
7
toma Uberwenig ·