Bonne nouvelle ! La réparation de la base de données est en très bonne voie. On vous explique tout sur notre blog.

Sois belle et n'écris pas !

Avis sur Comme si de rien n'était

Avatar takeshi29
Critique publiée par le

Ici je dédouanais Jacques Séguéla et donc le petit Nico de la médiocrité des productions de cette très chère Carla : http://www.senscritique.com/album/Quelqu_un_m_a_Dit/critique/19210348

Mais en réalité, à l'issue de l'écoute de ce "Comme si de rien n'était", il semblerait que ces deux personnes aient tout de même été des accélérateurs de nullité.

Novembre 2007 : Carla rencontre Nico chez Jacquo

Juillet 2008 : Carla nous pond des textes d'une bêtise (pour rester poli) sans nom : "Tu es ma came" ( http://youtu.be/uIMKovQNX0Y ), sorte d'avant-goût du terrifiant "Mon Raymond" ( http://youtu.be/_6Kb0NU2GCw ), "Ta tienne" ( http://youtu.be/R3npaoTpnmM ) * ou encore "L'antilope". Trois titres qui justifieraient à eux seuls qu'on ne permette plus jamais à Madame Bruni-Sarkozy d'approcher un crayon à moins de cent mètres.

Par ailleurs, une chose saute aux oreilles : trois autres titres ( "La possibilité d'une île", "Déranger les pierres" et "Il vecchio e il bambino" ) sont tout à fait comestibles et comme par hasard ils ne sont pas commis par la plume assassine de Carla mais par celle de Houellebecq, Julien Clerc et Francesco Guccini.

Voilà j'en ai fini avec cette p.... de liste, je vais donc pouvoir me tourner à nouveau vers de la vraie musique, même si après l'écoute successive des quatre albums de l'ex-première dame de France, l'envie première que l'on ressent n'est pas celle-ci. Elle serait plutôt de dormir pendant quelques jours, voire même d'en finir avec la vie : http://www.senscritique.com/liste/En_fait_ce_n_est_pas_depuis_qu_elle_a_rencontre_Nico_qu_elle/238403

* Attention, cliquer sur ce lien peut provoquer un choc

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 198 fois
7 apprécient

takeshi29 a ajouté cet album à 5 listes Comme si de rien n'était

Autres actions de takeshi29 Comme si de rien n'était