Affiche Fog

Critiques de Fog

Film de (1980)

Après dissipation des brumes virginales

Un de mes premiers traumatismes de jeunesse. Fog a longtemps tenu la corde du film qui m'avait le plus flippé… sans l'avoir vu. Une frayeur indescriptible par procuration. Imaginez la (relative déception) le jour où, quelques années après, je le découvrais sur un écran domestique. On le sait pourtant, les films que l'on imagine sont souvent bien plus puissants que... Lire la critique de Fog

34 16
Avatar guyness
6
guyness ·

What's the fog ?

Fog, c’est mi-effrayant, mi-bien, mi-chiant… Ce qui nous donne donc trois moitiés, cette critique s’avère mal barrée. Premier quart du film et ça commence plutôt très bien, les vingt premières minutes sont typiques du bon Carpenter : musique, ambiance, on entre de suite dans cette histoire de malédiction et l’on découvre cet étrange brouillard… Deuxième quart, place à la présentation des... Lire l'avis à propos de Fog

48 4
Avatar Pravda
6
Pravda ·

Bon allez maintenant tous aux lits... bonne nuit les petits hé hé hé !

Is all that we see or seem but a dream within a dream? Après l'immense succès d’Halloween, la nuit des masques sortie en 1978, le réalisateur John Carpenter arbore un aspect horrifique plus fantastique avec une bonne vieille histoire de fantôme bien vaporeux. L'idée d'un tel scénario est apparu au cinéaste suite à un déplacement en... Lire l'avis à propos de Fog

21 4
Avatar JéJé fait son Bagou
8
JéJé fait son Bagou ·

A Ghost Story

Aujourd'hui que la carrière cinématographique de Big John doit malheureusement être considérée comme terminée (il lui reste encore sa musique…), on peut prendre un peu de recul pour mettre tous ses films - les meilleurs comme les moins bons, et il y en a pas mal - en perspective d'un talent considérable de metteur en scène. Alors, où situer "The Fog", petit film pensé de manière très... Lire la critique de Fog

21 8
Avatar Eric Pokespagne
7
Eric Pokespagne ·

6 Must Dies

Cette critique fait partie de la liste "John Carpenter: The Prince of Darkness" https://www.senscritique.com/liste/John_Carpenter_The_Prince_of_Darkness/1608951 Après être passé par la case TV (Elvis, avec Kurt Russell), Carpenter cherche... Lire l'avis à propos de Fog

10 4
Avatar The Lizard King
8
The Lizard King ·

Toc, toc, toc ! Qui est là ?

Attention, un peu de spoil, notamment au début du troisième paragraphe. Ca pourrait vous gâcher un « moment flippant » du film. The Fog c'est le récit des serial killers les plus polis de l'histoire du cinéma qui frappent avant d'entrer. Le pitch frise le ridicule mais avec Carpenter aux manettes, on pouvait s'attendre à un traitement original. Au lieu de ça, on a plutôt le droit à 1h26 (c'est... Lire la critique de Fog

27 8
Avatar Before-Sunrise
4
Before-Sunrise ·

Brouillard rouge

Le cinéma de Carpenter a toujours travaillé la figuration du mal. Comment représenter le mal à l'écran ? Dans Halloween, le mal s'incarne dans un corps, celui du serial killer. Pourtant, la mise en scène, en le figurant le plus souvent à l'arrière plan, et le masque sur son visage, le présente déjà comme une entité dématérialisé. Ce qui intéresse Carpenter, n'est pas le mal en tant... Lire la critique de Fog

12 2
Avatar Zedicop
10
Zedicop ·

Critique de Fog par Alligator

oct 2010: Il est toujours agréable de revisiter John Carpenter. C'est comme aller voir une grand-mère sympa, un peu excentrique, avec ses manies, des parfums qui n'appartiennent qu'à elle, des biscuits particuliers pour le thé et des meubles encaustiqués que vous ne trouverez jamais à Ikéa. John Carpenter est un auteur. Pas de doute là dessus : le style est indéniable, une capacité incroyable... Lire la critique de Fog

10
Avatar Alligator
6
Alligator ·

There's something in the fog!

Troisième "vrai" film de Carpenter après Assaut et Halloween, si l'on excepte Dark Star et ses deux téléfilms, Fog fut enfanté comme un pur "produit" destiné à répéter l'exploit d'Halloween, film indépendant le plus rentable de l'époque. En réunissant le réalisateur le plus "in" du moment et sa productrice Debra Hill, le studio pensait à tort provoquer de nouveau le jackpot. Une histoire de... Lire l'avis à propos de Fog

28
Avatar Prodigy
8
Prodigy ·

Le brouillard qui tue (et qui fascine)

"Fog" a eu la lourde tâche en 1980 de succéder à "Halloween", énorme succès commercial et critique de John Carpenter deux ans plus tôt. Cette fois le réalisateur situe son histoire à Antonio Bay, petite ville côtière, où 100 ans plus tôt un navire coula au large, la légende veut qu'une fois que le brouillard se lèvera les victimes reviendrons des profondeurs pour se venger des vivants.... Lire la critique de Fog

9 1
Avatar JimBo Lebowski
7
JimBo Lebowski ·