Couverture Crépuscule des idoles

Crépuscule des idoles

(1888)

Götzen-Dämmerung oder wie man mit dem Hammer philosophiert

12345678910
Quand ?
8.0
  1. 1
  2. 2
  3. 6
  4. 3
  5. 13
  6. 42
  7. 120
  8. 233
  9. 162
  10. 77
  • 659
  • 61
  • 637
  • 17

Cet écrit - le titre le révèle - est avant tout un délassement, une tache de lumière, un bond à côté dans l'oisiveté d'un psychologue.

PostsCrépuscule des idoles

Critiques : avis d'internautes (6)

Crépuscule des idoles
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Crépuscule des idoles par Attiébaoulé Gounyoruba

Je tremble d'humilité rien qu'à l'idée de faire cette critique. Je ne suis pas légitime pour critiquer un livre du grand homme, parce que je ne suis pas philosophe de formation, que je n'y connais rien et que j'aime peut-être Tzscheni (expression que j'ai repris à pripri) par amour de la provocation. Je vais tout de même tenter d'exprimer ce qui m'a le plus frappé. Tout d'abord, je voudrais...

37 33
Avatar Attiébaoulé Gounyoruba
9
·
T'as un beau titre tu sais ?

"La satisfaction protège même d'un rhume. - Une femme qui se sait bien habillée a-t-elle jamais pris froid ? - (et ce, même à peine vêtue ?)" Il fallait que je lise Nietzsche pour comprendre comment font les femelles pour porter des jupes ou des robes avec décolleté plongeant en hiver. Je pensais naïvement que c'était cause de leur graisse qu'elles cherchent toujours à perdre et qui les... Lire la critique de Crépuscule des idoles

7
Avatar Moizi
8
Moizi ·
Selodi sed elucsupérc.

Le Crépuscule des idoles du philosophe Friedrich Nietzsche pose le problème des idoles, celle-ci sont vénérée et rarement critiquée. Ainsi Nietzsche se propose de remédier à cela en commençant par le "Dieu" de la philosophie, Socrate. Socrate est malade, il est malade de la vie. Celui-ci n’eut de cesse de privilégier le monde de l’esprit au dépens du monde physique qu’il ne considérait pas.... Lire la critique de Crépuscule des idoles

2
Avatar Kyslegion
8
Kyslegion ·
Découverte
Ô merveille!

Voici un des livres pour lesquels nous pouvons arrêter définitivement de regretter d'être nés. Il faut le lire au gré de nos envies: ouvrez-le, feuilletez, trouvez un paragraphe qui vous plaît et qui vous convient, lisez-le tranquillement, refermez le livre et revenez demain. Ne vous attendez pas à comprendre d'un coup: c'est tout simplement impossible. Comme le dit Nietzsche lui-même, il... Lire la critique de Crépuscule des idoles

Avatar Violette Ardloch
10
Violette Ardloch ·
Toutes les critiques du livre Crépuscule des idoles (6)
Vous pourriez également aimer...