Franchement je me lance dans une critique (enfin plus un commentaire ici) où je ne sais vraiment pas quoi dire.
Mais j'ai vraiment envie de poser des mots sur ce que je viens d'assister donc je vais le faire, quitte à me casser la gueule!


Bah alors Ultra Heaven c'est une sensation à sa lecture que l'on ne trouve nul part ailleurs, un mélange douteux entre du Paprika et du Brazil de Gilliam et avec 50L d'hallucinogènes et de substances illicites que l'auteur te balance à la gueule.
Trois tomes pour le moment, et trois tomes aux effets hallucinatoires bien différents, trois types d'humeurs distincts garantis (ça tombe bien chaque tome exploite un mode de viré différent, une autre critique sur le site en parle justement, je vais éviter de le répéter)
En fait chacun des trois tomes peut être représenté par une pompe différente (non donné au moyen de s'injecter la substance dans le premier tome) tellement les sensations sont uniques à chaque fois!


On entre en terrain inconnu dans le premier, un background se dessine, sans trop en dévoiler, le style de l'auteur nous parait anormalement sage, son dessin est assez ingrat, surtout chez les personnages, très expressifs, même un peu trop (surtout en gros plan), c'est rigolo, ouais le manga est drôle, surtout quand on voit la gueule complètement WTF de Kab. On se tape une première cuite, le dessin se déstructure, on sait pas trop ce qui se passe, le gars non plus d'ailleurs, enfin si, un suicide simulé si j'ai bien compris?
La composition des planches est assez inédite, "ça claque" on se dit ! Si tout le manga est comme ça ça va être fendard ! Bah en fait le reste n'est pas comme ça, la suite est 10 000 fois plus psychédélique, 10 000 fois plus folle, 10 000 fois plus géniale, c'est l'Ultra Heaven putain !
C'est tellement impossible de raconter ce qui se passe avec des mots (je mettrais de 2-3 planches à la fin), on est dans un trip indescriptible (j'essaye tant bien que mal de le faire!), tout est déstructuré, les décors se déforment, prennent vie, les personnages se transforment, se multiplient à l'infini, c'est drôle (sacré gueule n'empêche, encore une fois), c'est terrifiant, réalité et rêve se confondent, on sait pas trop ce qui se passe et pourtant, on prend un pied d'enfer! On vit une aventure insoutenable et en même temps tellement excitante qu'on veut y retourner!
Comment l'auteur peut faire pour égaler cette performance visuelle dont vous ne savez rien puisque j'en ai presque pas parlé?
Il fait encore mieux pardi !


Finalement le gros a priori à la fin du tome 1, ce serait peut-être ce caractère "je t'en met plein les yeux mais c'est tout" et la répétitivité de sa mise en scène, mais à chaque volume le mec se surpasse quoi, comment il fait, je sais pas, mais chaque tome est unique et te propose à chaque fois un truc différent!


Le tome 2 met en avant un second personnage aux côtés de Kab, qui ressemble étrangement à Gally (entend par là qu'elle a une grosse bouche de poulpe) et le titre va dans une direction dont je ne me doutais absolument pas. Keiichi Koiki transforme son aventure psyché en drame humain et met en avant de beaux personnages, de belles relations, tout en conservant la folie de l'Ultra Heaven et en la décuplant encore plus. Ce qui donne une espèce d'introspection au plus profond de l'âme humaine avec des images poignantes, des relations super touchantes où voir les deux personnages s’enlacer l'un contre l'autre est un immense réconfort. J'avais les yeux humides pendant le tome 2, est ce que j'ai tout compris? absolument pas mais putain c'est dingue comme sensation!


Et le tome 3 finit de m'achever définitivement, avec ces décors infiniment grands, son sens du détail qui frôle la folie pure, on pensait Miura indétrônable ? Faut voir ce que le gars nous propose ici, des planches mais avec une telle densité de détails et de vie, un sens de la démesure et de l'infini qui dépasse l'entendement!
Celui-ci est plus tranquille, plus spirituel, plus reposant, relaxant, on a du mal à reconnaître notre duo, c'est même étrange comme troisième tome, même l'imagination des personnages qui donne vie aux décors est beaucoup trop structuré, propre, et puis il y a le déclic, et là Keiichi Koike donne tout ce qu'il a dans les tripes, sans aucun doute les planches les plus impressionnantes et les plus belles que j'ai jamais vu. Du genre l'éclipse de fin de l'age d'or de Berserk en 10 fois plus fou et gigantesque.


Ultra Heaven on comprend pas tout, même presque rien me concernant, et pourtant tu vis une aventure sans limite, sans baisse de rythme, émouvante et drôle, et tu te laisses volontiers violer le cerveau en attendant que les effets de dissipent pour en reprendre une dose dans la foulée!


http://image.noelshack.com/fichiers/2015/13/1427652061-k028.jpg
http://image.noelshack.com/fichiers/2015/13/1427652061-k104.jpg
http://image.noelshack.com/fichiers/2015/13/1427652062-k108.jpg

HuangFeihong
10
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Les meilleurs mangas Seinen et Top 10 BD

Le 29 mars 2015

4 j'aime

Ultra Heaven
aaapoumbapoum
9
Ultra Heaven

Au-delà du réel

Après trois ans d’attente, voici la troisième étape d’Ultra Heaven, une odyssée hallucinée à travers les portes de la perception. Une œuvre au graphisme virtuose qui vous entraîne avec délices dans...

il y a 10 ans

11 j'aime

3

Ultra Heaven
HuangFeihong
10
Ultra Heaven

C'est quoi, le paradis?

Franchement je me lance dans une critique (enfin plus un commentaire ici) où je ne sais vraiment pas quoi dire. Mais j'ai vraiment envie de poser des mots sur ce que je viens d'assister donc je vais...

il y a 7 ans

4 j'aime

Ultra Heaven
Gandarath
9
Ultra Heaven

Critique de Ultra Heaven par Gandarath

Génial! Le graphisme et tout simplement renversant, psychédélique et d'une fluidité hallucinante. Quand le manga se rapproche de l'Art avec un grand A... Et dans Ultra Heaven, Keiichi Koike nous...

il y a 6 ans

1 j'aime

Iphigénie
HuangFeihong
10
Iphigénie

Ma révélation cinéphilique.

Je me demande vraiment si ce n'est pas le film que j'attends depuis le début de ma cinéphilie. Je veux dire là j'ai quand même eu un vrai déclic en le voyant, ça me fait tout drôle, mais je pense...

il y a 6 ans

11 j'aime

2

Historie
HuangFeihong
10
Historie

L'aboutissement d'un style

La note est accessoire, seuls les deux premiers tomes ont pu être traduit en français en version numérique (toujours pas licenciée en France...), donc je note essentiellement le premier Arc qui se...

il y a 8 ans

11 j'aime

L'Auberge du Dragon
HuangFeihong
9

Critique de L'Auberge du Dragon par HuangFeihong

Le film est vraiment une petite pépite du genre Wu Xia, il annonce, tout comme Green Snake un an plus tard, les deux chef d'oeuvre de Tsui Hark à venir, ici on est clairement dans les prémices de ce...

il y a 9 ans

11 j'aime